Brèves internationales

Brèves Internationales

Par L'Economiste | Edition N°:5207 Le 12/02/2018 | Partager

■ Le Parlement européen remet en question l’heure d’été
Les députés européens ont réclamé une évaluation détaillée du système de changement d’heure, qui pourrait aboutir à sa révision. Ceci après avoir longuement débattu de l’intérêt ou non de maintenir ces modifications horaires semestrielles.
Plusieurs pays du nord de l’Europe (Lituanie, Finlande, Pologne et Suède) réclament l’abandon de ce système. «De nombreuses études, si elles n’aboutissent pas à des conclusions définitives, ont indiqué l’existence d’effets négatifs sur la santé des êtres humains de ces décalages d’une heure intervenant les derniers week-ends de mars et d’octobre», soulignent les eurodéputés. La directive actuelle, entrée en vigueur en 2001, fixe pour l’ensemble de l’UE une date et une heure harmonisées pour le début et la fin de la période de l’heure d’été. L’objectif étant d’aider le marché intérieur à fonctionner de façon efficace.

■ Les prévisions de la Banque d’Angleterre
La Banque d’Angleterre (BoE) vient de relever ses prévisions de croissance pour le Royaume-Uni et prévenu d’un resserrement monétaire peut-être plus marqué si l’économie continue de s’améliorer. La banque centrale britannique a relevé ainsi ses prévisions de hausse du produit intérieur brut (PIB) du pays à 1,8% pour 2018, contre 1,6% estimé il y a trois mois, et à 1,8% pour 2019, contre 1,7% dans le rapport de novembre. Elle a maintenu en revanche ses prévisions pour l’inflation à fin 2018 et 2019, à respectivement 2,4% et 2,2%. Ces révisions à la hausse de la croissance sont justifiées principalement par le fait que «l’économie mondiale croît à son rythme le plus rapide en sept ans et que les conditions financières mondiales restent favorables malgré la récente volatilité observée sur les marchés», a expliqué la BoE.
 
■ Voici les villes les plus embouteillées au monde

Los Angeles a été la ville la plus embouteillée au monde en 2017, suivie par Moscou et New York ex aequo, d’après une étude publiée par le cabinet d’analyses spécialisé dans l’automobile connectée Inrix. Les habitants de la Cité des Anges ont passé 102 heures l’an dernier dans les embouteillages, contre 91 heures pour ceux de Moscou à égalité avec les New-Yorkais. Suivent Sao Paulo (86 heures), San Francisco (79), Bogota (75) et Londres (74), affirme cette étude. Paris se place en neuvième position (69 heures).
A l’échelle des pays, la Thaïlande décroche la première place du pays où les automobilistes passent le plus de temps pare-choc contre pare-choc, suivie par l’Indonésie, la Colombie et le Venezuela. La Russie arrive en sixième position, talonnée par les Etats-Unis et le Brésil.

■ La trêve olympique entre Séoul et Pyongyang

kim_yo_jong_007.jpg

La délégation Nord-Coréenne est présidée par Kim Yo Jong, la sœur du président Nord-Coréen. Un signe de bonne volonté du voisin du Nord (Ph. AFP)

Pyongyang poursuit son offensive de charme à l’égard de son voisin du Sud. Au lendemain de l’ouverture des Jeux olympiques de Pyeong Chang, le leader de la Corée du Nord Kim Jong-un a invité le président sud-coréen Moon Jae-in à se rendre à Pyongyang, pour participer prochainement à un sommet consacré au dégel des relations des deux pays de la péninsule. Une invitation «rare», qui confirme une volonté de détente après deux années de tensions extrêmes entre les deux Corées, mais pas inédite selon les observateurs. C’est le troisième sommet intercoréen organisé depuis 2000. Depuis la Guerre froide, les relations entre le Nord et le Sud se tendent et se détendent de façon cyclique.

■ Les 100 ans de Mandela
Le Congrès national africain (ANC) d’Afrique du Sud a démarré les festivités pour célébrer le centième anniversaire de la naissance de Nelson Mandela, le premier président noir du pays. Le chef du parti, Cyril Ramaphosa, va prononcer ce lundi un discours au Freedom Square au Cap, où M. Mandela avait prononcé son premier discours public après sa libération de prison, il y a vingt-huit ans. Cette célébration survient à une période où l’actuel président de la République, Jacob Zuma, fait face à des appels à démissionner, à la suite d’allégations de corruption. L’ANC a annoncé qu’une réunion spéciale de son comité exécutif national, qui a le pouvoir de démettre le président Zuma de ses fonctions, sera tenue lundi.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc