Insolites

Un Monde Fou

Par L'Economiste | Edition N°:5201 Le 02/02/2018 | Partager

■ Des documents «top secret» retrouvés dans des vieux meubles
Des centaines de documents classés top secret du gouvernement australien ont été découverts dans des tiroirs fermés revendus par un magasin d'occasion, a révélé mercredi la chaîne de télévision australienne ABC. Canberra a ordonné l'ouverture d'une enquête en urgence. Les deux tiroirs de rangement ont été achetés pour «des cacahuètes» dans un magasin de la capitale spécialisé dans la revente de meubles provenant du gouvernement, précise ABC. Les tiroirs étaient fermés et ont été vendus sans les clés. Ils sont restés en l'état pendant des mois, jusqu'à ce que quelqu'un ait l'idée de les ouvrir à la perceuse, tombant sur un monceau de documents relatifs à près de dix ans de travaux ministériels. D'après la télévision, ces archives comprenaient un rapport sur la perte par la police fédérale de près de 400 dossiers concernant la sécurité nationale en cinq ans, et un autre sur le fait que 195 documents classés «top secret» avaient été laissés dans le bureau d'un ministre après la défaite des travaillistes aux législatives de 2013. Ces documents abandonnés concernaient, entre autres, des projets de défense au Moyen-Orient, le conflit en Afghanistan et des rapports du renseignement sur les voisins de l'Australie, précise ABC. Dans les deux tiroirs, ont aussi été retrouvées les retranscriptions de débats sur les stratégies politiques des coalitions gouvernementales des anciens Premiers ministres, Kevin Rudd, Tony Abbott et John Howard. Le cabinet du Premier ministre actuel Malcolm Turnbull a annoncé avoir «lancé une enquête urgente» sur la manière dont les pouvoirs publics s'étaient débarrassés des deux tiroirs.

■ Une application pour surveiller le sommeil de stars du foot
Le Hertha Berlin joue un peu les «big brother» en surveillant de près la condition physique et la qualité du sommeil de ses joueurs à l'aide d'une... application pour smartphones. Depuis le début de la saison, les stars de l'équipe berlinoise, comme l'Ivoirien Salomon Kalou, doivent répondre tous les matins à un petit questionnaire, selon le journal Bild. A l'aide de leurs smartphones, les joueurs doivent donner des notes relatives à leur niveau de fatigue, à la qualité de leur sommeil, à d'éventuelles douleurs musculaires, à leur niveau de stress et à leur humeur. Dans chaque catégorie, les joueurs se mettent une note de 1 (la pire) à 5 (la meilleure). Le questionnaire est rempli en une quinzaine de secondes seulement. «Ainsi, on apprend comment les gars dorment, s'ils ont mal aux jambes ou ont des crampes musculaires», explique l'entraîneur du Hertha Berlin, Pal Dardai, au quotidien Bild. Les informations données remontent jusqu'au préparateur physique Henrik Kuchno. «A 08h00 du matin chaque joueur reçoit les cinq questions sur son téléphone et il doit y répondre avant 09h00», explique encore Dardai. «De cette manière nous pouvons parfaitement ajuster les séances d'entraînement suivantes et connaître le degré de stress de chaque individu». Kuchno rejette de son côté toute idée d'intrusion dans la vie privée des joueurs: «Il ne s'agit pas de les surveiller», affirme-t-il.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc