Insolites

Un Monde Fou

Par L'Economiste | Edition N°:5196 Le 26/01/2018 | Partager

■ Leur GPS les conduit tout droit dans un lac

gps_lac_096.jpg

Trois personnes, qui circulaient en voiture dans une ville du nord-est des Etats-Unis, ont terminé leur course dans le lac Champlain, après avoir fait aveuglement confiance aux indications de leur application mobile, selon la police locale. Interrogé par la police, le conducteur a expliqué qu'il «suivait les indications du GPS» dans la ville de Burlington, à une heure de la frontière canadienne, selon le rapport dont l'AFP a eu copie. «La seule partie visible du véhicule était le pare-chocs arrière», souligne le rapport, précisant que le reste de la voiture s'était enfoncé dans l'eau. Le policier qui a rédigé le rapport sur l'accident estime que le conducteur «n'était pas sous l'influence de l'alcool ou de la drogue au moment de l'incident». La météo pourrait expliquer en partie la mésaventure, la ville étant au moment de l'accident baignée sous «une forte pluie et un léger brouillard». Selon les médias américains, le conducteur utilisait l'application Waze, qui permet, en utilisant les coordonnées GPS, d'assister les automobilistes en proposant des trajets alternatifs pour éviter les embouteillages et même, ironie du sort, un contrôle de police.

■L’armée indonésienne en furie pour l’accueil d’un ministre

Cobras tués à coup de dents, murs de briques en feu cassés à coup de tête, chiens policiers descendus d'hélicoptère: le ministre américain de la Défense a assisté mercredi à Jakarta à une démonstration spectaculaire des unités d'élite de l'armée indonésienne. Jim Mattis, venu en Indonésie renforcer la coopération avec ce pays non-aligné, qui cherche à se protéger de l'hégémonie de la Chine dans la région, a été reçu avec tous les honneurs sur la base de Cilankap, quartier général de la très puissante armée indonésienne, dans l'est de la capitale. Au rythme de tambours traditionnels indonésiens, le visage couvert de peinture de camouflage, plusieurs dizaines de soldats des forces spécialisées dans la lutte antiterroriste ont d'abord fait une démonstration de leurs compétences en arts martiaux. Le spectacle a pris un tour étrange lorsqu'une demi-douzaine d'hommes sont arrivés en brandissant d'imposants serpents, dont au moins deux cobras, qu'ils ont tués net d'un coup de dents à la nuque. Devant une délégation américaine médusée, un soldat en a ensuite faire boire le sang à un de ses camarades, en signe de fraternité, a expliqué le commentateur indonésien, ce qui a arraché un franc sourire à M. Mattis. Pendant ce temps, un soldat tirait des balles les yeux bandés sur des ballons brandis par un de ses camarades, un autre marchait sur le feu et un troisième se roulait dans du verre pilé. Ces démonstrations ont pris fin à l'arrivée de deux hélicoptères chargés de soldats d'élite de l'unité de l'armée spécialisée dans les prises d'otage, et d'un véhicule conduit par un soldat jouant le rôle d'un terroriste ayant pris un homme en otage.o

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc