Entreprises

Equipementier automobile: Dans les coulisses du groupe Acome

Par Ali ABJIOU | Edition N°:5196 Le 26/01/2018 | Partager
Le câbleur français inaugure sa première usine africaine à Tanger
Fils hi-tech pour véhicules hybrides, électriques et même pour le ferroviaire
Acome compte investir près de 80 millions d’euros à l’horizon 2020
groupe_acome_097.jpg

Des bobines de fil en cuivre attendent de passer par la phase de tréfilage dans les installations récemment inaugurées par Acome à Tanger (Ph. Adam)

La haute technologie s’exprime aussi par le plus simple des objets techniques, le câble. Pour Acome, ce «bout de fil» représente tout un art. Dans son usine de Tanger, inaugurée mercredi, la société a déjà démarré la fabrication de milliers de km de fils électriques pour divers usages, essentiellement pour le monde de l’automobile.

Avec des machines qui ressemblent aux tréfileuses d’antan, des fils de cuivre d’une grande finesse sont tressés pour fabriquer des câbles d’une grande technicité. «L’usine de Tanger fabriquera toute une palette de câbles pour l’automobile. Elle est même techniquement capable de fabriquer des fils spéciaux pour véhicules hybrides ou électriques, une option que l’on enclenchera en fonction de la demande des marchés», annonce Jacques de Heere, PDG d’Acome.

Avec un investissement de 19 millions d’euros, l’unité industrielle de Tanger arrive à la suite de deux autres usines inaugurées au Brésil et en Chine. Dans cette usine de 17.000 m2, Acome fabrique toute une série de câbles pour le monde automobile, dont certains spécifiques destinés aux batteries ou à la partie moteur, devant supporter de très hautes températures.

Acome concevra également à Tanger des fils de nouvelle génération baptisés les «skinny wires» à diamètre plus fin, demandés par l’industrie automobile pour de nouvelles applications. Le groupe français répond de la sorte aux enjeux et aux besoins du marché automobile et de la mobilité connectée avec «une offre de produits de haute technicité, tout en poursuivant son développement à l’international».

Déjà présent en Europe, en Asie et en Amérique du Sud avec des sites de production dédiés aux câbles automobiles, Acome amorce avec son usine de Tanger une nouvelle étape stratégique et renforce son déploiement industriel au plus près des grands donneurs d’ordre à travers le monde.

Afin d’améliorer la compétitivité de l’outil de production et suivre la croissance des marchés, Acome devrait investir près de 80 millions d’euros à l’horizon 2020. Grâce à la conquête de nouveaux territoires et à l’élargissement de son offre, appuyée par une nouvelle politique industrielle, le groupe prévoit une croissance d’environ 30%.

A noter qu’Acome ne se limite pas qu’aux câbles pour le monde de l’automobile. Elle est aussi spécialisée dans la réalisation de produits similaires pour le ferroviaire. D’ailleurs, ses produits ont accompagné le déploiement de la ligne ferroviaire à grande vitesse reliant Tanger à Casablanca et qui devrait entrer en service cette année.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc