Régions

Souss Massa: La CGEM encourage la transformation digitale

Par Fatiha NAKHLI | Edition N°:5191 Le 19/01/2018 | Partager
Le digital pour un meilleur décollage de la région
L’ADII, la CNSS… parmi les structures déjà digitalisées

Dans le Souss Massa, la digitalisation reste un domaine encore marginalisé. C’est dans ce contexte que la Confédération générale des entreprises au Maroc (CGEM), région Souss Massa, a récemment tenu son assemblée générale sous le thème «Digital, outil de développement économique et social».

L’optique étant d’encourager la transformation digitale de la région qui doit s’investir pour créer des écosystèmes innovants de croissance en puisant dans le potentiel existant, et en valorisant les ressources humaines. «La transformation digitale permet de mieux accompagner la mondialisation et de faire tomber les frontières, et il est temps que la région s’y mette», a déclaré Majid El Joundi, président de la CGEM région Souss Massa.

Il est aussi question d’impliquer les jeunes, férus du numérique, afin qu'ils apportent leur pierre à l’édifice. «Notre vision est de dynamiser l’économie de notre région par un soutien local à l’entrepreneuriat, à l’innovation et à la transformation digitale à travers le Digihub d’Agadir», explique Zakaria Oulad, président du Club des jeunes entrepreneurs Souss Massa.

En plus de favoriser l’émergence de projets innovants et de nouveaux talents, cet espace devrait permettre de faire jaillir un écosystème dynamique et créateur de valeurs. S’il est vrai que la transformation digitale n’est pas encore généralisée dans le Souss, des administrations publiques ont déjà pris le train en marche. C'est le cas de l’Administration des douanes et impôts indirects (ADII) dont l’évolution numérique constante est exemplaire.

C’est, en effet, l’une des premières structures informatisées dans un esprit d’innovation et de valorisation des technologies. «La réussite de la dématérialisation des déclarations de cession au cours de l’année 2017 nous encourage à la généraliser incessamment à tous les régimes douaniers, ce qui permettra aux utilisateurs de réaliser leurs opérations de dédouanement directement de leurs bureaux avec zéro papier», a précisé Abdellah Driche, directeur régional des Douanes.

L’ADII dispose de plusieurs services numériques dont le système BADR, un système transactionnel de dédouanement électronique destiné aux opérateurs de commerce extérieur, couvrant la majorité des métiers douaniers est le plus important. Elle dispose aussi du paiement multicanal, un système de paiement dématérialisé, le portail internet hébergeant toute la documentation concernant les démarches auprès de l’ADII ou encore des canaux de contact avec les services douaniers notamment le dépôt de requêtes (réclamations et demandes d’information) et leur suivi en ligne.

Les systèmes ADIL (Aide de dédouanement en ligne) et MCV (Mise à la consommation des véhicules) font également partie des prestations offertes en ligne. Pour rappel, les rapports moral et financier de la CGEM ont été adoptés lors de l’AG à laquelle ont pris part plusieurs institutions publiques et privées.

Stratégie numérique de la CNSS

Depuis quelques années, la CNSS a aussi développé son offre digitale. «La numérisation nous permet d’établir une communication en temps réel avec les utilisateurs tout en leur garantissant un accès rapide et facile à l’information», explique Soufiane Akaoui, directeur régional de la CNSS Agadir. Parmi les projets, Damancom, un portail des déclarations des salaires et de paiement des cotisations sociales. Ma CNSS est une application Smartphone qui permet le suivi des différents dossiers de prestations, réclamation et consultation des déclarations. D’autres services numériques sont disponibles. Notamment le portail professionnel de la santé qui permet entre autres aux établissements de soins de disposer de l’information relative à l’éligibilité de leurs patients au régime de l’AMO et de consulter la situation des prises en charge demandées, des factures déposées ainsi que des paiements effectués à leur profit.

De notre correspondante, Fatiha NAKHL

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc