Société

Marrakech e-Prix Rosenqvist sur le podium et DiCaprio au paddock

Par Stéphanie JACOB | Edition N°:5187 Le 15/01/2018 | Partager
2e victoire consécutive pour le pilote suédois
Sebastien Buemi et Sam Bird en 2e et 3e place
L’acteur américain Leonardo DiCaprio en invité de marque
marrakech-e-prix-dicaprio-087.jpg

L’acteur américain Leonardo DiCaprio, très impliqué à faire inverser la tendance menaçante du climat, était de la partie à Marrakech (Ph. Mokhtari)

Après une première étape à Hong Kong, c’est à Marrakech que le troisième e-Prix de la saison a pris ses quartiers. Comparée à la Formule 1, la Formula-E n’a rien d’assourdissant. Pas de moteurs vrombissants. L’idéal pour ce circuit urbain Moulay El Hassan, redessiné il y a 2 ans par l’architecte de renommée mondiale, Hermann Tilke, qui a donc accueilli ce week-end les monoplaces 100% électriques.

Au 4e tour de piste, Felix Rosenqvist sur Mahindra Racing a dépassé le Suisse Sebastien Buemi dans sa Renault e-Dams, arrivé deuxième. Ce dernier avait, rappelons-le, signé la pole position lors de la première édition au Maroc, tenue pendant la COP22. L’équipe du pilote suédois n’en finit pas de surprendre depuis le début de la saison.

Rosenqvist décrochant sa 2e victoire consécutive cette année et la 3e de sa carrière. Le nouveau leader à battre confiait après la course avoir conservé assez d’énergie pour attaquer quand les autres pilotes devaient eux la conserver. L’explication de sa victoire. Sur le podium, Sam Bird se place troisième, pénalisé par un problème de boîte de vitesse aux derniers tours de piste.

Les stars n’étaient pas seulement dans leur monture, mais dans les stands. En effet, l’acteur américain Leonardo DiCaprio, et plus discrètement, le Britannique Orlando Bloom, étaient également de la partie. Très impliquées à faire inverser la tendance menaçante du climat, ces deux personnalités du 7e art marquent, par leur présence, leur soutien à une discipline aujourd’hui incontournable du sport automobile mondial. La Formule-E ne cesse d’attirer les convoitises.

Du coup, tout le monde s’y met. Les constructeurs déjà entre Renault, Jaguar, Audi, BMW, DS, et bientôt Porsche, Nissan et Mercedes. Si le châssis est le même pour l’ensemble des concurrents, la chaîne de puissance (moteur, boîte de vitesse ou système de refroidissement) est l’angle de travail des différentes équipes en compétition. A noter que Renault, DS, Audi et Jaguar en profitent pour expérimenter des solutions qui bénéficieront à la voiture électrique de série de demain.

Evénement dans l'événement, la journée du dimanche était consacrée à un Rookie Test inédit. Une course réservée aux pilotes non titulaires d’une licence Formule-E, ou qui n’ont pas encore disputé d’épreuves dans cette discipline. Une belle occasion pour ces étoiles montantes de prendre le volant de ces montures entièrement électriques et de clôturer ce week-end qui réconcilie l’automobile et l’environnement.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc