Régions

Oriental: Nouvelle feuille de route pour Jerada

Par Ali KHARROUBI | Edition N°:5186 Le 10/01/2018 | Partager
Le wali de la région promet la création d’un millier d’emplois
Réorganisation de l’extraction minière et encadrement de l’activité
jerada-mines-086.jpg

Les autorités ont promis de réorganiser le secteur de l’extraction du charbon et de respecter les normes de sécurité tout en garantissant des revenus aux profits de centaines de mineurs. Ces derniers sont au chômage depuis le dernier accident qui a causé la mort à deux frères (Ph. L’Economiste)

Le plan de relance globale pour la province de Jerada sera lancé au cours de ce mois. C’est ce qui ressort d’une réunion présidée, mardi à Jerada, par la wali de la région Mouad Jamaï. Une réunion qui a abouti à l’élaboration d’une feuille de route articulée autour de trois axes: le développement des secteurs des mines et de l’énergie, la création de postes d’emploi et la bonne gouvernance.

Des décisions concrètes ont été prises dont notamment la création d’un millier d’emplois en faveur de jeunes et femmes de la province. Ainsi, quelque 500 femmes seront engagées dans la cueillette des fraises en Espagne dans le cadre d’un partenariat entre le Maroc et l’Espagne. En parallèle 500 ouvriers de Jerada seront engagés dans les sociétés de câblage de voiture à Kénitra et Tanger. Les négociateurs ont accepté ces propositions en précisant qu’ils allaient en référer à leurs bases.

Des réunions seront également tenues la semaine prochaine pour la création de coopératives et de sociétés à responsabilité limitée (Sarl) au profit des mineurs des descenderies. Il leur sera octroyé, en plus, des autorisation pour la commercialisation du charbon récupéré. Les autorités ont également promis de réorganiser le secteur de l’extraction du charbon pour assurer un travail qui respecte les normes de sécurité tout en garantissant des revenus aux profits de centaines de mineurs.

Ces derniers sont au chômage depuis le dernier accident qui a causé la mort à deux frères. Pour l’heure, une étude est en cours de réalisation pour déterminer les puits inactifs et ceux qui peuvent être exploités sur les 3.200 existants. Les puits qui représentent un danger seront fermés alors que ceux qui regorgent d’anthracite seront exploités dans de bonnes conditions. La province regorgeant de déchets miniers, une étude sera aussi lancée en février pour valoriser et exploiter les 20 millions de tonnes de déchets de charbon.

De son côté, l’ONEE contribuera à la plantation de 10.000 arbres pour renouveler le couvert végétal dégradé par l’exploitation anarchique de la forêt de Jerada. En plus de ces actions qui ciblent la création de l’emploi et la valorisation des richesses naturelles de la province, d’autres actions sociales seront lancées pour renforcer les structures sanitaires par l’affectation d’une dizaine de médecins spécialistes et infirmiers pour la prise en charge de tous les malades de la province et spécialement ceux qui sont atteints de la silicose.

En plus de ce plan d’urgence et de réglementation du secteur informel, un programme de reconversion agricole devrait être lancé au cours de cette année.

DNES, Ali KHARROUBI

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc