Primary tabs

Régions

Casablanca-Settat: Avec les pluies, la frénésie redémarre pour la campagne agricole

Par Jamal Eddine HERRADI | Edition N°:5186 Le 10/01/2018 | Partager
Des mesures prises en amont pour assurer de bonnes performances
Près de 805.000 ha déjà emblavés dont 80.997 en irrigué
Après la préparation des sols, l’approvisionnement en semences sélectionnées et en engrais lancé
casa_settat_agriculture_086.jpg

Les travaux du sol ont été réalisés sur  949.450 ha, soit  92% du programme. Plus de 98% de la superficie ont été labourés mécaniquement

Anticiper. C’est le mode d’action qui a été privilégié par la Direction régionale de l’agriculture de Casablanca-Settat. En effet, ses responsables n’ont pas attendu l’arrivée des pluies pour se préparer à la campagne agricole 2017-2018. Malgré le retard des précipitations enregistré au démarrage de la campagne, d’importantes mesures ont été prises en amont pour assurer sa réussite.

Aussi, on a veillé à la disponibilité des semences sélectionnées et des engrais, tout autant qu’à l’organisation de plusieurs rencontres sous forme de journées d’information et de sensibilisation au profit des agriculteurs de toute la région. Objectif: encourager le recours et l’approvisionnement en intrants agricoles (semences et engrais).

Au cours du seul mois de décembre, il a été constaté une réelle frénésie de l’activité agricole juste après les premières pluies. Les agriculteurs se sont, en effet, approvisionnés en semences sélectionnées et en engrais après avoir préparé leurs sols.
Certes, la pluviométrie moyenne cumulée jusqu’à la fin de l’année écoulée n’a été que de 76 mm, soit un déficit de 53% et 51% respectivement par rapport à la campagne agricole précédente (160 mm) et par rapport à la moyenne pluriannuelle (154 mm).

Juste ce qu’il fallait pour faire renaître l’espoir chez les agriculteurs. Un espoir qui s’est intensifié après les fortes précipitations enregistrées au cours des premiers jours de cette nouvelle année. Ces conditions favorables ont encouragé les agriculteurs à réaliser les opérations de préparation des champs et des semis.

Une superficie totale de 804.215 ha a déjà été emblavée dont 80.997 ha en irrigué. Une superficie de 736.515 ha a été réservée aux céréales d’automne dont 48.227 ha en irrigué. Quelque 20.100 ha sont consacrés aux  légumineuses et 50.740 ha aux cultures fourragères dont 15.810 ha irrigués, en plus de 16.960 ha de betterave à sucre.
Selon la Direction régionale de l’agriculture de Casablanca-Settat, l’état des cultures installées est globalement bon.
Les peuplements sont jugés très satisfaisants, les cultures  homogènes, régulières se développent normalement en profitant du stock d’eau dans le sol suite aux dernières pluies.

Dans le cadre des mesures prises par l’Etat au début de la campagne agricole se rapportant à la disponibilité des facteurs de production, principalement les semences sélectionnées des céréales, une quantité importante était mise à la disposition des agriculteurs au niveau de 90 points de vente répartis dans la région.

Sur la quantité disponible de semences sélectionnées (504.757 quintaux), 220.628 quintaux ont déjà été commercialisés. Un programme de multiplication des semences des trois principales céréales (blé tendre, blé dur et orge) a été mis en place sur une superficie de 17.000 ha. Sa réalisation permettra d’assurer la disponibilité des semences sélectionnées pour la prochaine campagne agricole.

agriculture_casa_settat_086.jpg

C’est au blé tendre qu’a été réservée la plus grande superficie. Ce sont ainsi 299.106 ha qui ont été cultivés en cette céréale, 257.240 ha en orge et 180.169 en blé tendre. En outre, 20.100 ha ont été cultivés en légumineuses

Concernant le Plan agricole régional Casablanca-Settat, il porte sur 266 projets dont 74 projets pilier II intéressant l’agriculture solidaire, 117 projets pilier I orientés vers une agriculture productive à haute valeur ajoutée et 15 projets et actions transverses. Ces projets totalisent des investissements prévisionnels de 17,89 milliards de DH au profit de plus de 359.800 bénéficiaires.

Sur les 266 projets, 157 projets sont en cours de réalisation dont 40 projets pilier II représentent 70% des investissements prévisionnels, 50% en superficie et 90% des bénéficiaires visés. Les 117 projets pilier I en cours de réalisation représentent, quant à eux, 41% des investissements prévisionnels, 29% en superficie et 30% des agrégés visés.

En parallèle à la mise en œuvre de projets pilier I et pilier II, 15 autres  projets transverses  sont en cours d’exécution. Ils portent, essentiellement, sur de grands projets structurants, tels que la reconversion des systèmes d’irrigation sur 32.900 ha et l’extension de la superficie irriguée sur 5.600 ha. Les investissements prévisionnels dans ces projets s’élèvent à plus de 4,4 milliards de DH.

Les 40 projets pilier II en cours de réalisation portent sur 14 filières de production dont 9 filières végétales (20 projets) et 5 filières animales (20 projets). Les filières végétales concernent l’arboriculture fruitière (olivier, figuier, cactus, cognassier, grenadier), les produits du terroir (vignoble doukkali et la menthe Brouj), les céréales et le maraîchage.

En outre, les 15 projets pilier I en cours de réalisation portent sur les principales filières phares au niveau de la région, à savoir la betterave à sucre, les céréales, le maraîchage,  le lait et les viandes rouges. En termes de réalisations physiques, par rapport au programme budgétisé, des différentes composantes des projets pilier II, le taux de réalisation est à 74% des plantations d’arboriculture fruitière, 66% en matière de construction des unités de valorisations, 61% de leurs équipements, 73% des aménagements pastoraux et 100% pour le creusement et l’aménagement des points d’eau pour l’abreuvement du cheptel.

Tous les projets pilier II qui sont en cours de réalisation ont fait l’objet de conventions avec les organisations professionnelles porteuses de projets, soit 100% des projets contractualisés (40 conventions).

Sécurité pour les secteurs irrigués

La réserve en eau du complexe hydraulique Al Massira-Al Hansali a été au 27 décembre dernier de l’ordre de 737 millions de m3. Soit un taux de remplissage de 21% contre 1,63 milliard de m3 enregistré une année auparavant (un taux de remplissage de 47%).
Suite à cette diminution significative de la réserve en eau, la dotation allouée au périmètre irrigué des Doukkala-Abda pour cette campagne est de 504 millions de m3, soit une diminution de 21% par rapport à celle allouée au titre de la campagne agricole précédente (640 millions de m3). Cette dotation représente une grande sécurité pour les secteurs irrigués.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc