Competences & rh

PILAB: La science pour booster la productivité de vos troupes

Par Karim Agoumi | Edition N°:5185 Le 09/01/2018 | Partager
pilab-085.jpg

Original et innovant, le People and Innovation Lab (PILAB) fait ses premiers pas au Maroc. Une démarche qui consiste à recourir à la science et aux données quantifiées pour analyser les besoins des collaborateurs et améliorer ainsi leur bien-être au bureau. Un moyen d’accroître sensiblement leur motivation et par la même occasion leur productivité (Ph. liceclinicsoftexas.com)

Recourir à la science pour améliorer les conditions de travail de vos troupes et rendre leur environnement professionnel plus productif, c’est en substance ce que propose le People and Innovation Lab (PILAB). Une méthodologie nouvelle sous nos latitudes qui décèle les besoins des salariés à partir de calculs et de données quantifiées pour leur proposer par la suite des recommandations réfléchies et adaptées.

Un moyen d’optimiser le stress des employés au bureau tout en améliorant leur bien-être qui requiert un brin de précision et beaucoup d’implication. Oubliez vos clichés sur les formes de management classiques et découvrez les ficelles de ce nouveau modèle de gestion plus humain et moderne que ses aînés grâce à Ikhlass Ferrane, consultante en management et coach d’entreprise.

■ Un outil avant tout scientifique et quantifié
Le People and Innovation Laboratory (PILAB)  fait référence à un laboratoire de recherche et d’expériences scientifiques créé par des multinationales, dont notamment Google, pour améliorer la gestion du personnel et maintenir un environnement rentable. Une équipe de chercheurs en sciences sociales étudie ainsi les besoins des salariés à travers des expériences anonymes afin de leur proposer des actions correctives adaptées et stratégiques. La démarche de base peut également être employée par les dirigeants de l’entreprise, après avoir été formés rigoureusement à cette dernière. Un format moins «contraignant» et «coûteux» qui repose néanmoins sur une méthodologie similaire et sur les mêmes objectifs de base.
L’avis du spécialiste: Le PILAB consiste en une forme de service R&D de la gestion humaine en entreprise basée sur des expériences scientifiques et quantifiées. Ce concept innovant et original représente une réelle solution durable aux défis sociaux rencontrés par les managers.

mangerment_scientifique_085.jpg

■ Le bien-être des salariés dans le collimateur
Cette méthodologie améliore sensiblement les conditions de travail des employés en instaurant un environnement professionnel propice à l’épanouissement et à la créativité. Les troupes gagnent alors considérablement en motivation et en confort, augmentant par la même occasion leur productivité.
L’avis du spécialiste: Instaurer une telle structure au sein de l’entreprise renforce pleinement le bien-être des salariés. Plus heureux, ces derniers deviennent alors plus productifs et donc plus performants.

■ Plusieurs étapes essentielles à respecter
Réussir l’instauration d’un Pilab en entreprise passe par plusieurs étapes essentielles et stratégiques. L’équipe dirigeante rigoureusement formée à ce process doit tout d’abord analyser en profondeur l’environnement de travail et les besoins des troupes. Une phase réalisée à travers des études quantitatives destinées aux salariés pouvant prendre la forme d’interviews d’approfondissements et d’entretiens d’évaluations fondés sur plusieurs variables. Une fois l’information soigneusement collectée, celle-ci doit ensuite être matérialisée à travers des tableaux de bord clairs et particulièrement parlants. Des indicateurs qui servent alors à émettre de précieuses recommandations aux équipes. Il peut s’agir entre autres de programmes de formation spécifiques adaptés ou encore d’un réaménagement spécifique des horaires. Un nouveau système de récompense, basé sur des actions ou une augmentation de salaire, peut également être mis en place pour maximiser le bien-être des troupes.
 

ikhlass_ferrane_085.jpg

Ikhlass Ferrane est consultante en communication et en management. Coach d’entreprise et DG du centre d’accompagnement «I PROGRESS», elle applique régulièrement les dernières pratiques et démarches RH au sein de ses ateliers (Ph. I.F.)

L’avis du spécialiste: Un Pilab efficace et réussi repose avant tout sur des études quantitatives de données réputées subjectives. Une fois le contexte décrypté et les besoins des employés décelés, l’information chiffrée est retranscrite sous forme de tableaux de bord clairs et concis. Ces derniers mettent plus exactement en exergue les corrélations entre les paramètres collectés. Les décideurs de l’équipe n’ont plus qu’à appliquer les solutions émanant de ces études détaillées.
■ Attention au risque de déshumanisation
Recourir à une méthodologie intégralement scientifique pour encadrer des ressources humaines n’est pas sans contraintes. La méthode risque en effet d’automatiser la gestion des salariés et de catégoriser ces derniers… Il est donc conseillé que son usage émane d’individus internes à l’entreprise et familiarisés avec l’environnement de travail du groupe.
L’avis du spécialiste: Chaque innovation est porteuse d’une évolution ainsi que d’un changement positif. Elle peut également être freinée par des facteurs inhérents à son fonctionnement. Dans le cadre du PILAB, le risque de déshumanisation est évident. Il est donc préférable d’en confier la gestion à des collaborateurs déjà intégrés dans le système.

■ Une pratique toute nouvelle sous nos latitudes
Le PILAB est un concept nouveau. A l’échelle internationale, seule une poignée de multinationales adoptent cette démarche. Bon nombre d’entreprises sont séduites par le principe mais ne franchissent pas le cap de sa mise en place pour des raisons financières. D’autres refusent de l’instaurer dès le départ en raison d’un frein culturel, les managers n’accordant aucune importance au bien-être de leurs troupes. Au Maroc, la démarche en est encore à ses prémices.
L’avis du spécialiste: Cette méthodologie est encore nouvelle au Maroc. Peu d’entreprises y ont recours. Néanmoins, de plus en plus d’organismes font appel à des cabinets internationaux afin d’améliorer les performances des collaborateurs. Je demeure ainsi optimiste quant à l’avenir du PILAB sous nos latitudes.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc