Brèves internationales

Brèves Internationales

Par L'Economiste | Edition N°:5182 Le 04/01/2018 | Partager

■ Règles financières Mifid II: Un délai supplémentaire
Plusieurs opérateurs boursiers en Allemagne, au Royaume-Uni et en France ont obtenu un délai pour appliquer les nouvelles règles européennes encadrant les marchés financiers depuis mercredi. Du nom de la directive européenne Mifid II, ce nouveau cadre règlementaire a pour but d’améliorer la transparence des transactions et permettre une meilleure protection des investisseurs. Le nombre très élevé des mesures prévues et la complexité de leurs mises en place ont poussé certains régulateurs à accorder un délai dans leur application.

■ Emmanuel Macron en visite en Chine
Le président français Emmanuel Macron effectuera sa première visite d’Etat en Chine du 8 au 10 janvier. Il devra évoquer avec le président chinois Xi Jinping les dossiers syrien et nord-coréen. Pour ses premiers voeux en tant que président, Emmanuel Macron a déclaré que les Français avaient besoin de retrouver l’ambition européenne «pour faire face à la Chine, aux Etats-Unis». La précédente visite d’Etat d’un président français à Pékin remonte à celle de François Hollande en octobre 2015.

■ Erdogan à Paris
Le président turc Recep Tayyip Erdogan se rendra à Paris ce vendredi pour s'y entretenir avec son homologue français Emmanuel Macron. Cette visite portera essentiellement sur les dossiers régionaux, comme le conflit syrien ou la question du statut d’Al Qods. Paris assure que la question des droits de l'Homme sera également abordée. Outre les questions politiques, les chefs d'Etat devraient aborder des questions économiques, souhaitant renforcer leurs relations dans ce domaine. En 2016, les échanges entre les deux pays valaient 13,38 milliards de dollars, selon les chiffres d'Ankara.

■ ONU: Six nouveaux pays au Conseil de sécurité
Six pays (la Côte d'Ivoire, la Guinée équatoriale, le Koweït, les Pays-Bas, le Pérou et la Pologne) ont fait formellement, mardi 2 janvier, leur entrée comme membres non permanents au Conseil de sécurité de l'ONU. Celui-ci compte quinze membres, dont cinq permanents ayant un droit de veto lors de l'adoption de ses résolutions (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni). Les six pays ayant quitté le Conseil au 31 décembre sont le Japon, l'Egypte, le Sénégal, l'Ukraine, l'Uruguay et l'Italie.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc