Régions

Tourisme: Marrakech affiche complet!

Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5178 Le 28/12/2017 | Partager
La destination cartonne pour les fêtes de fin d’année
France, Royaume-Uni et nationaux, les principaux marchés émetteurs
marrakech-tourisme-078.jpg

A fin octobre, la ville affichait déjà plus de 6 millions de nuitées. A ce rythme, Marrakech est partie pour réaliser à la fin de décembre un record et dépasser les 2 millions d’arrivées pour la première fois (Ph. Jarfi)

C’est parti pour les trois jours les plus chauds de l’industrie touristique à Marrakech. Après avoir profité d’une reprise tout au long de l’année, elle devrait réaliser de bons scores pour les fêtes de fin d’année. Certains hôteliers se frottent les mains: leurs unités affichent complet. Idem pour les clubs qui tournent avec 100% de taux d’occupation.

«On compte aussi sur les ventes de la dernière minute et les hôteliers misent davantage sur les nationaux», indique Lahcen Zelmat, président de la Fédération nationale de l’industrie hôtelière. En effet, les hôtels ne sont pas tous logés à la même «enseigne». Tout dépend de la situation géographique de l’établissement. Ceux situés au centre-ville remplissent rapidement et n’ont pas besoin de faire des efforts en termes de prix et ceux qui sont en dehors de la ville sont quelque part pénalisés.

Autre constat, les DMS (durée moyenne de séjour) ne dépassent plus les 3 nuitées même en temps de fête. Il fut un temps où, pour pouvoir loger à Marrakech en ces périodes de fin d’année, les hôteliers imposaient un séjour de 7 nuitées. C’est que l’offre hôtelière à Marrakech s’est développée et compte aujourd’hui près de 70.000 lits classés à remplir (en dehors des petits établissements et maisons d’hôtes non répertoriés) et le touriste a le choix.

Dans tous les cas, les professionnels misent beaucoup sur ces fêtes de fin d’année. Presque tous les établissements touristiques et restaurants programment des soirées cotillons et foie gras. Il faut dire que le dîner de gala du 31 décembre reste un produit incontournable à Marrakech. Tous concoctent des formules et des packagings et certains continuent de l’imposer aux vacanciers alors que pour d’autres, le dîner St Sylvestre est en option. Côté prix, il y en a pour toutes les bourses.

On peut réveillonner à Marrakech à partir de 300 DH comme il faut compter 12.000 DH dans de grands palaces. Prix très corrects au Palm Plaza où le dîner du nouvel an est facturé à 1.200 DH. Globalement, Marrakech s’en sort très bien sur le plan touristique compte tenu du contexte actuel. Marrakech a réalisé ses meilleurs scores en novembre dernier.

Une embellie qui s’est traduite sur les trois indicateurs: arrivées, nuitées et  taux moyen d’occupation, qui ont enregistré une hausse respective de 18%, 19 et 50% sur les 10 premiers mois. A ce train, la ville devrait achever l’année avec la même cadence. C’est-à-dire dépasser les 2 millions pour la première fois. La capacité litière a connu également une évolution de l’ordre de 2400 lits additionnels. En 2018, et à moins d’une surprise, on s’attend aux mêmes performances compte tenu de l’infrastructure mise en place (aéroport, animation…).

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc