Entreprises

Tanger/Foncier industriel: Aïn Dalia accélère

Par Ali ABJIOU | Edition N°:5177 Le 27/12/2017 | Partager
Initialement destinée à l’accueil des opérateurs et des petites industries locales
A terme créer 100.000 emplois et drainer 100 milliards de DH
foncier-ain-dalia-077.jpg

La cité de Tanger Tech se situe au cœur de la zone Aïn Dalia, foncier destiné à l’industrie lancé dans le sillage du programme Tanger-Métropole  (Source: WT)

Tanger Tech, la zone industrielle qui accueille BYD, est née dans le sillage du lancement du programme Tanger-Métropole. La zone avait pour objectif de renforcer et de structurer le tissu économique local grâce à une offre foncière et immobilière adaptée aux industriels locaux en mettant sur le plateau près de 1.200 hectares de terrains. Elle devait servir, entre autres, à recaser les métiers comme la mécanique ou la ferronnerie qui pullulent partout en ville.

La zone est bien située avec une gare ferroviaire à proximité immédiate ainsi qu’une connexion directe sur l’autoroute. Aïn Dalia avait aussi été annoncée pour accueillir le projet de Nassijmed, la zone industrielle intégrée pour les opérateurs du textile. L’annonce avait été faite en février dernier, quelques mois avant le choix de Aïn Dalia pour accueillir la future  zone industrielle chinoise.

Le projet textile reste actuellement en stand-by.  Mais ce n’est que le 20 mars 2017 que Tanger Tech verra le jour de manière officielle et obtenir son nom actuel. Le projet sera finalement présenté par ses promoteurs, la BMCE Bank et le groupe chinois Haite en présence du Roi. Il constitue la matérialisation sur le terrain d’un mémorandum d’entente signé entre BMCE Bank of Africa et Haite Group lors de la visite du Souverain en Chine en mai 2016.

La cité, dont les premiers éléments sont en train de se dessiner, devra par sa taille avoir des retombées sur tout le Royaume. Le nombre d’emplois à créer atteindra les 100.000 dans des domaines de pointe dont ceux de la mobilité durable comme pour BYD. A terme, le volume des investissements atteindra les 10 milliards de dollars, soit près de 100 milliards de DH avec un développement qui s’étalera sur les dix prochaines années.

Il s’agira avec Tanger Tech de profiter de l’expérience chinoise qui a développé un savoir-faire incontestable en matière de villes industrielles et de villes intelligentes. Des cités qui intègrent de façon harmonieuse les zones industrielles, commerciales, résidentielles, de services publics et de loisirs, les dotant des technologies les plus évoluées et les plus adaptées aux exigences de la vie moderne.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc