Analyse

Grands chantiers de Casablanca: Les livraisons imminentes de 2018

Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5175 Le 25/12/2017 | Partager
Ouvrages d’art, parkings, parcs, grand théâtre, zoo…
Les travaux sur les voiries se poursuivront

Si en 2017 certains projets du Plan de développement du Grand Casablanca (PDGC) ont fait du surplace, principalement faute de fonds, l’année 2018 sera certainement celle des livraisons. Le déblocage des financements, notamment ceux de la Banque mondiale (voir aussi encadré) et du Fonds d’équipement communal (FEC), va indéniablement débloquer la situation, notamment pour les chantiers prioritaires.

Plusieurs parmi ceux engagés en 2014 arriveront bientôt à échéance: de la 2e ligne du tram au grand théâtre en passant par le super-collecteur Ouest, le zoo de Aïn Sebaâ, la corniche, les parcs Ligue Arabe et Sidi Abderrahmane, les parkings et les places réaménagées au centre-ville…  Nombreux voiries et ouvrages d’art seront également achevés avec l’espoir de désengorger la ville asphyxiée par une circulation infernale.

Le gigantesque projet de pont à haubans de Sidi Maârouf sera achevé dès l’été prochain. C’est aussi le cas du chantier du Nœud «A» sur la route d’El Jadida… Les trémies de Aïn Sebaâ et de Sidi Abderrahmane suivront, puisqu’elles seront livrées en même temps que la 2e ligne de tram (dont le lancement est prévu en octobre 2018).

Pour mieux gérer la circulation et la sécurité, un réseau de plusieurs centaines de caméras connectées est implanté sur les principaux carrefours. Ce dispositif sera supervisé à partir de 2018 par le PCC (poste central de contrôle).  Les principaux projets démarrés dans le cadre du PDGC arriveront donc à terme. Est-ce que cela revient à dire qu’il n’y aura plus de nouveaux chantiers à partir de l’année prochaine? Au contraire, les travaux sur les voiries, menés par la SDL Casa-Aménagements, vont se poursuivre et concerneront les grandes artères de la métropole pour un budget global de plus de 2,7 milliards de DH (engagés à 30%).

Ils sont censés prendre fin en décembre 2020. «Plus de 40 km de voiries seront réaménagés notamment au niveau des zones industrielles», annonce Driss Mly Rchid, DG de Casa-Aménagements. Autres chantiers en perspective: l’aménagement de la zone d’activité commerciale de Médiouna (qui bute sur un problème de foncier).

Le nouveau site de 40 hectares (situé à la Commune Mejjatia Ouled Taleb) et destiné, rappelons-le, à accueillir les grossistes du plus célèbre quartier commerçant de la métropole devrait être fin prêt. Le départ des grossistes est un préalable à la requalification de Derb Omar, un chantier qui sera piloté également par Casa-Aménagements.

Il en est de même pour le projet de futur aquarium, lancé en grande pompe en 2015, mais non concrétisé à ce jour. Mitoyen de la Mosquée Hassan II, cet aquarium au design futuriste nécessitera un investissement de l’ordre de 250 millions de DH. Ce projet renaîtra-t-il de ses cendres en 2018? L’avenir nous le confirmera…

PDGC: 172 millions d'euros

Le Maroc et la Banque mondiale (BM) ont conclu, jeudi 21 décembre, un accord de prêt d'une valeur de 172 millions d'euros, destiné à soutenir le Plan de développement du Grand-Casablanca (PDGC). Ce prêt infranational vise à renforcer la capacité d'investissement de Casablanca, qui concentre 12% de la population du pays et génère 20% du PIB national, en améliorant le système de gestion des recettes municipales et en mobilisant davantage de capitaux au moyen de partenariats public-privé.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc