Régions

Oriental immobilier: Le moyen standing très prisé

Par Ali KHARROUBI | Edition N°:5166 Le 12/12/2017 | Partager
Le prix de vente étant déterminant, les promoteurs vendent entre 450.000 et 1,1 million de DH/l’unité
Marchica Med, la seule à offrir du résidentiel balnéaire de haut de gamme
oriental-immobilier-066.jpg

Dans la région, Al Omrane couvre deux villes, Nador et Oujda, avec deux grands programmes qui se limitent au moyen standing et qui comprennent 550 appartements (Ph. A.K)

Dans l’Oriental, le choix des acquéreurs de biens immobiliers est déterminé par le prix de vente et les matériaux utilisés. Des exigences qui obligent les grands groupes à éviter le haut standing. À part Marchica Med qui propose des villas haut standing et des résidences en front de mer (au bord de la lagune de Nador), Al Omrane, Addoha, Akkar Acharq, bijoux immobiliers ainsi qu’une dizaine de sociétés privées, limitent leurs offres au moyen standing avec des prix qui oscillent entre 450.000 et 1.100.000 DH l’unité.

C’est l’emplacement, la superficie, les matériaux de construction, commodité de vie, finition, lieux environnants (espaces verts, écoles, espaces de jeu pour enfants ainsi que des commerces de proximité) qui déterminent le prix de vente des appartements dans les grandes villes de l’Oriental. Les mêmes critères spécifieront l’offre pour 2018, explique-t-on auprès d’une agence immobilière.

La grande nouveauté réside dans le changement des mentalités des habitants de l’Oriental qui commencent à opter pour les appartements au lieu de se limiter à des maisons individuelles. La cherté des lots, l’éloignement, ainsi que les prix de revient et les taxes les obligent à préférer les immeubles.

C’est ce qui explique l’engouement pour ce type d’habitat. De fait, le moyen standing est prisé par les classes moyennes: fonctionnaires, salariés du privé, commerçants et MRE. À en juger par le nombre des appartements en phase de construction pour cette offre et qui gravitent autour de 7.000 appartements.

Toutefois, l’offre de la Marchica Med est unique au niveau de l’Oriental dans la mesure où elle est la seule à proposer des resorts englobant résidentiels haut standing, penthouse (240 m2), résidences avec appartements touristiques, villas de luxe de moyen standing et des appartements de moyen et haut standing.

Des offres qui varient entre 1 et 2,4 millions de DH. «Pour le moment les 145 appartements de la résidence de l’académie du golf (haut standing) sont achevés dont une bonne partie vendue. Idem pour les résidences de la colline (moyen standing) qui seront achevés avant le 31 décembre», précise Jamal Eddine Idrissi, Directeur général de Marchica Med.

Pour ce qui est de l’offre d'Al Omrane, elle concerne 550 appartements et se limite au moyen standing avec deux grands programmes à Oujda et à Nador, confie à L’Économiste Zakaria Lazraq, Directeur régional d’Al Omrane à Oujda. Dans la capitale de l’Oriental, cette société commercialise deux nouvelles zones nouvellement ouvertes à l'urbanisation: la cité des jardins avec des appartements de 130 m2 avec des pièces bénéficiant d'une luminosité naturelle et vendus à 6.000 DH le m2 et le programme Noor avec des surfaces variant entre 72 et 100 m2 à 6.500 DH/m2.

Au niveau de la province de Nador, Al Omrane propose deux concepts: Rochd et riad (sorte d’immeubles regroupés et fermés) sont commercialisés à 6.200 m2. Le but de cette offre est de permettre aux catégories moyennes de bénéficier d’une intimité de vie privée tout en optimisant les espaces, généralisant les double façades et mezzanines avec des locaux commerciaux à proximité.

De son côté, groupe Addoha, via sa filiale Coralia, développe un nouveau programme répondant aux attentes des classes moyennes. L’offre «perle d’Oujda» consiste en des logements de qualité standardisée et conformes aux nouvelles tendances d’appartements ouverts sur des grands boulevards avec de larges refuges. La typologie des appartements s’articule autour de trois offres: F2 (50 m2), F3 (83 m2 à 87 m2) et F4 (109 m2 à 114 m2). une classification qui détermine le prix qui oscille entre 450.000 DH et 1.100.000 DH.

En parallèle, de nouvelles zones résidentielles, avec des petites villas de standing moyen, seront lancées en 2018. Leurs prix gravitent autour de 500.000 DH. Des villas bâties sur 150 m2 avec 3 chambres, 2 salles de bains, 2 salons, garage, cuisine américaine et 2 petites cours.

Hauteur ou bord de mer?

Concernant les nouvelles tendances ornementales, elles sont réalisées à titre individuel pour la construction de villas de plus de 300 m2 avec un assortiment de style moderne et architecture locale. Au total, une trentaine réalisée au cours de 2017. Leurs prix gravitent autour de 10 millions de DH. Elles se trouvent en bord de mer ou sur des hauteurs qui leur offrent des paysages panoramiques. Une tendance qui a débuté dans la province de Nador et qui commence à se dupliquer sur l’ensemble du territoire de la région. De même des résidences fermées avec piscine se multiplient à Oujda, Saïdia et Salouane. Elles sont entourées d’espaces verts, avec finition standing et architecture moderne. Leurs superficies varient entre 103 m2 et 170 m2 et sont vendues à 10.000 DH le m2.

Ali KHARROUBI

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc