Primary tabs

Politique

Marche pour Al Qods: Carton rouge à Trump

Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:5165 Le 11/12/2017 | Partager
Des milliers de personnes dans les rues de Rabat
Partis politiques, syndicats, ONG en première ligne
marche-al-qods-065.jpg

Des milliers de personnes  ont  bravé le froid et participé, hier à Rabat, à la marche de solidarité avec le peuple palestinien  en guise de protestation contre la décision du président américain Donald Trump reconnaissant Al Qods comme capitale d’Israël.

Initiée par  l’Association marocaine de soutien à la lutte palestinienne et le Groupement de l’action nationale en faveur de la Palestine, cette marche a rassemblé des partis politiques et  organisations  syndicales  ainsi que des associations des droits de l’Homme.  
Depuis les premières heures de la matinée, des foules de femmes et hommes de différents âges ont envahi Bab El Had, point de départ de la marche. Contrairement aux précédentes marches, on constate l’absence d’une forte participation des personnes arrivant des différentes régions du pays à l’exception de quelques associations venant du Nord.

marche-al-qods-rabat-065.jpg

Il fallait venir très tôt pour se frayer un chemin tant la foule était nombreuse dès les premières heures de la matinée dans les principales rues du centre ville de Rabat. La marche s'est déroulée sans le moindre incident (Ph. Jarfi)

Mais ce sont des milliers de personnes qui ont pris part à cette manifestation qui a démarré vers 10h45 mn à partir de Bab El Had selon un itinéraire longeant le boulevard Mohammed V en passant  devant le Parlement. Tout au long du  parcours, les manifestants ont scandé des slogans dénonçant la décision du président américain. En tête de la marche, se trouvaient plusieurs personnalités politiques et militants associatifs.

Parmi eux, on distingue Nizar Baraka, nouveau secrétaire général du parti de l’Istiqlal, son homologue du Mouvement Populaire, Mohand Laenser ainsi que Mohamed Sajid le patron de l’Union constitutionnelle. Jamal Choubki, ambassadeur de Palestine à Rabat, était en tête de la marche. Pour lui, cette marche est un message de soutien fort de la part des marocains au peuple palestinien.

marche-rabat-al-qods-065.jpg

Mohamed Boussaid (RNI), Mohamed Aujjar(RNI), Miloudi Moukharik (secrétaire général de l'UMT) et Amina Benkhadra (RNI) (Ph. Jarfi)

Elle s’inscrit dans le cadre d’un mouvement de protestation et de rejet à travers le monde de la décision du président américain, ajoute-t-il.  Le diplomate a rappelé que cette décision isole un peu plus encore les Etats-Unis sur le plan international comme cela a été observé lors des travaux du dernier Conseil de sécurité.

La reconnaissance  d’Al Qods comme capitale d’Israël est une décision dangereuse car elle a défié toute la communauté internationale, ajoute pour sa part Khalid Sefiani, responsable du Groupement de l’action nationale en faveur de la Palestine.
Plus loin de la tête de la marche, d’autres responsables politiques ont défilé avec les militants de leur organisation. C’est le cas de Mohamed Boussaid et Mohamed Aujjar (RNI), respectivement ministres de l’Economie et de la Justice.

Sans oublier la présence de Miloudi Moukharik, secrétaire général de l’UMT et Hamid Chabat, ex-secrétaire général du Parti de  l’Istiqlal. Présents à la marche, les militants du PJD étaient discrets, les esprits étant sans doute ailleurs. Au même moment, le parti était en train d’élire son secrétaire général (voir aussi page suivante)
 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc