De bonnes sources

De Bonnes Sources

Par L'Economiste | Edition N°:5163 Le 07/12/2017 | Partager

• Les attentes des chefs d’entreprises, selon CMC
Selon un sondage du Centre marocain de Conjoncture sur  le renforcement de la compétitivité des entreprises marocaines,  les industriels réclament surtout une amélioration du dispositif public d’accompagnement à l’export dans le cadre d’une stratégie sectorielle. C’est l’avis de 65,4% d’entre eux. L’amélioration des conditions de financement des PME est aussi citée comme un levier prioritaire par presque 71% des sondés. Une proportion presque identique des patrons se prononce pour la simplification de l’environnement réglementaire, le soutien à l’innovation et la simplification administrative (81,9%). Viennent ensuite la baisse des charges (45,9%) et la réforme du marché de travail (43,9%) (Lire aussi article: Compétitivité: Ce que pensent les patrons). A.R.

• OCP/IBM: La création de la JV actée

ocp_imb_063.jpg

Comme annoncé en avant-première par L'Economiste, OCP Group et IBM (NYSE: IBM) ont annoncé hier, à Rabat, la création de la Joint-Venture (JV) Teal Technology Services. Cette JV devra accélérer la transformation digitale des entreprises africaines. Elle vient fournir un ensemble de services numériques et informatiques pour les entreprises africaines de tous les secteurs d’activité, de l’agriculture à l’industrie. La convention a été signée en présence de Moulay Hafid Elalamy par Mustapha Terrab, PDG de l’OCP et Bruno Di Leo, senior vice président global markets d’IBM. A.R.

• Les Marocains préfèrent consommer national
 Le rapport mondial annuel du cabinet Nielsen sur l’origine des marques démontre la préférence des consommateurs marocains pour les produits fabriqués localement contre les grandes marques mondiales et multinationales. La préférence pour les marques locales chez les marocains a dépassé les moyennes mondiales dans un certain nombre de catégories, particulièrement les produits laitiers, avec 71 % des participants qui préfèrent une marque locale, soit une différence de 17 points par rapport à la moyenne mondiale.  Juste après se trouvent les produits d’entretien ménager (30 %), les aliments pour bébé (20 %) ainsi que les lingettes pour bébé et les couches (12 %), qui dépassent la moyenne mondiale de respectivement 10 points, 10 points et 9 points. A.Bo

• Finance participative: Les notaires se positionnent
Comment les notaires peuvent-ils s’approprier la loi sur la finance participative? Une première réponse, on l’espère, sera donnée lors d’une rencontre programmée le vendredi 8 décembre à Casablanca. Oumnia Bank va livrer un premier bilan sur la commercialisation des produits financiers qui se veulent «Halal». L’Ordre des notaires et celui des experts comptables vont décortiquer le cadre juridique et fiscal des opérations immobilières réalisées dans la branche de la finance dite «islamique». Des universitaires de la faculté de Settat se pencheront plutôt sur l’approche de la finance participative. F.F.
• Plaidoyer pour réviser le code de la famille    
Le réseau national des centres d’écoute des femmes victimes de violence (Anaruz) lance ce vendredi 8 décembre à Rabat une campagne de sensibilisation. Des capsules basées sur plusieurs thématiques et articles du code de la famille seront diffusées au grand public. L’initiative est un plaidoyer pour la révision de la loi sur le statut personnel et successoral. F.F.   

• Recherche scientifique: Pas encore dans le collimateur de l'Instance d'évaluation
Évaluer la recherche scientifique fait partie de son cahier de charges, mais elle ne compte pas s'y attaquer pour le moment. L'Instance nationale d'évaluation  (INE), rattachée au Conseil supérieur de l'Éducation, se concentre pour le moment sur l'enseignement et la formation. Le temps de préparer les outils et référentiels d'évaluation nécessaires à ce segment. A.Na

• Nom de domaine accentué: Enregistrement ouvert  
La 2e vague d’enregistrement des noms de domaines «.ma» accentuée est ouverte jusqu’au 31 janvier 2018. Le régulateur télécom (Anrt) autorise les détenteurs de noms de domaines déjà enregistrés à intégrer les lettres accentuées suivantes: à, â, ç, é, è, ê, ë, î, ï, ô, ù, û, ü, ÿ. A compter du 1er avril 2018 l’enregistrement des noms de domaine accentués s’effectuera normalement comme pour les noms de domaine ASCI. Les usagers devront s’adresser à l’un des 37 prestataires liés à l’Anrt par la «Convention prestataire». Seuls autorisés à commercialiser des noms de domaine au Maroc! (cf. L’Economiste n°4966 du 22 février 2017). F.F.   

• Les Eaux minérales Al Karama renouvelle ses certifications
La société des Eaux minérales Al Karama vient de renouveler les certifications ISO 9001 version 2008 (qualité), ISO 14001 version 2004 (environnement) et ISO 22000 version 2005 (sécurité des denrées alimentaires) de l’unité d’embouteillage de l'eau minérale naturelle Ain Soltane. Ce renouvellement concerne également les certifications ISO 9001 et ISO 14001 de l’unité d’embouteillage de l'eau de table Amane Souss qui obtient pour la première fois la certification ISO 22 000 Version 2005. Par ailleurs, la nouvelle unité d’embouteillage d’eau, d’Ynna Holding, dans la région de Kénitra, sera opérationnelle en 2018. Cette usine nécessite un investissement de 40 millions de DH. Cette troisième usine permettra d’augmenter la capacité de production d’Al Karama de 40 millions de litres. N.D.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc