Brèves internationales

Brèves Internationales

Par L'Economiste | Edition N°:5163 Le 07/12/2017 | Partager

■ Les données personnelles au cœur des préoccupations
Les autorités européennes indépendantes de protection des données personnelles demandent à l’UE et aux Etats-Unis d’amender le «Privacy Shield», entré en vigueur depuis le 1er août 2016. Il s’agit d’un nouveau cadre juridique censé protéger les données des Européens lorsqu’elles sont transférées par des entreprises pour traitement sur le sol américain. Le G29 souhaite qu’un médiateur indépendant soit nominé et demande à mieux détailler les règles de procédures. Les données personnelles concernées englobent tout ce qui permet d’identifier un individu, de manière directe (un nom, une photo) ou indirecte (comme un numéro de client).

■ Un Fonds monétaire européen
La Commission européenne a proposé aux pays de l’UE de créer un Fonds monétaire européen (FME) pour mi-2019. Financé par les Etats, il pourrait notamment endosser un rôle de garant des banques en difficulté dans la zone euro.
Parmi les autres propositions de la Commission figure l’idée d’avoir un ministre européen des Finances outre la création d’une ligne budgétaire pour la zone euro. Elles seront discutées par les chefs d’Etat et de gouvernement, lors d’un sommet spécial à la mi-décembre à Bruxelles, également consacré au Brexit.

■ Après Alger, Macron au Qatar

Emmanuel Macron a effectué, hier mercredi, sa première visite en tant que président français en Algérie. Il a annoncé qu’il était «prêt à ce que la France restitue des crânes d’insurgés algériens tués au XIXe siècle par l’armée française et conservés au Musée de l’Homme à Paris». Macron qui veut ouvrir une page d’avenir avec la jeunesse, s’est également dit partisan «d’un axe fort franco-algérien autour de la Méditerranée qui se prolonge vers l’Afrique…».  Pour lui, Alger «doit s’ouvrir davantage. Il y a encore beaucoup de freins à l’investissement». La France reste le premier employeur étranger en Algérie mais perd des parts de marché face à la Chine et d’autres. Lors de ses entretiens avec les dirigeants algériens, le Président français devait notamment aborder les crises au Sahel et en Libye. Après Alger, Macron effectue jeudi une visite éclair au Qatar, avec au menu plusieurs gros contrats, la crise dans le Golfe et la lutte antiterroriste.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc