Economie

Vague de froid: Le retour à la normale en fin de semaine

Par Abdelaziz GHOUIBI | Edition N°:5161 Le 05/12/2017 | Partager
Les nuages seront là, les pluies suspendues aux conditions favorables
Le thermomètre affiche moins 7 degrés dans les reliefs et les hauts plateaux
froid-061.jpg

En cas de perturbation de la circulation, les autorités publiques ne prennent en charge que le dégagement de la neige…souvent avec un retard considérable  (Ph. Bziouat)

Ça y est, l’hiver est de retour. Avec un froid glacial dans certaines régions mais pas ou peu de pluies. En tout cas les prévisions sur la semaine de la Direction de la météorologie nationale ne signalent pas de précipitations. Par contre, son bulletin spécial est on ne peut plus alarmant quant à la vague de froid qui sévit depuis dimanche dernier.

Durant toute cette semaine les températures vont varier entre -5 et 7 à 12 degrés à Jerada, Figuig, Taourirte, Boulmane, Midelt, Ifrane, Khenifra, Beni-Mellal, Azilal, Tinghir, Al-Hoceima, Chefchaouen, Sefrou et Taza. Elles seront comprises, également, entre -4 et 10 à 15 degrés à Oujda, Fès, Meknes, El-Hajeb, Guercif, Moulay-Yakoub, Khemisset, Khouribga, Errachidia, Ouarzazate, Taroudant (Reliefs), Kelaa-Seraghna et Taounate.

Une légère hausse des températures sera observée avec des minima comprises entre -7 et -2 degrés à Figuig, Jerada, Taourirte, Boulmane, Midelt, Ifrane, Beni-Mellal, Azilal et Tinghir. D’autres zones connaîtront des températures plus «clémentes»: entre moins 1 et 3 degrés.

C’est le cas à Oujda, Al-Hoceima, Chefchaouen, Guercif, Taza, El-Hajeb, Errachidia, Ouarzazate, Khemisset, Fès et Meknes. Mais ces contrées devraient se réchauffer l’après-midi. Les températures y varieront entre  11et 16 degrés. Pour le météorologiste, Mohamed Bellaouchi, après les pluies de la semaine dernière, le passage a laissé place à l’anticyclone, ce qui s’est traduit par le dégagement des nuages.

Avec des vents secs venant de l’Est. La situation devrait durer jusqu’au jeudi et le retour des nuages sera observé le vendredi. Ce temps sera-t-il accompagné de précipitations? Le météorologiste ne veut se hasarder à anticiper une prévision.

Pour le moment, le froid touche plusieurs régions du royaume. En particulier les reliefs et les hauts plateaux où le thermomètre chute jusqu’à moins 7 degrés durant la nuit. Les zones côtières sont relativement épargnées, avec néanmoins des gelées matinales.

On peut imaginer l’impact sur  la faune et la flore sans occulter les populations. Car, il est de notoriété que le froid excessif affecte les plantes aussi durement que la sécheresse. Or, dans ces cas, l’Etat n’opère souvent que pour dégager la neige en cas de perturbation. L’approvisionnement des populations en produits alimentaires, notamment est parfois l’œuvre d’ONG.

Le phénomène rappelle la situation vécue en 2015 qui s’était soldée par une année sèche  qui avait amené les autorités publiques à mettre en place un plan de sauvetage du cheptel. Avec toutefois un petit mois de décalage. Le mois de janvier 2015, a été en effet caractérisé par une vague de froid suivie par une absence quasi-généralisée des pluies. Résultat, une récolte céréalière catastrophique dans les annales du plan Maroc Vert: 33 millions de quintaux.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc