Régions

Marrakech: Ikea Maroc tâte le potentiel de la Région

Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5146 Le 13/11/2017 | Partager
Après Casablanca et Tanger, l’enseigne ouvre son 3e pop-up à Marrakech
Ces boutiques éphémères, un galop d'essai pour tester les clients
ikea-marrakech-046.gif

Le principe de ces boutiques éphémères consiste à apparaître puis à disparaître au bout de quelques semaines (Ph. Mokhtari)

Après Casablanca et Tanger, c’est à Marrakech qu’Ikea vient d’ouvrir les portes de son 3e pop-up store au centre commercial d’Al Mazar. Etalée sur une superficie de 300 m2, l’entreprise SYM Marzocco (qui exploite la marque Ikea au Maroc) espère offrir aux clients un service de proximité et leur permettre d’éviter de se déplacer au niveau de Zenata. Le concept de pop-up  est une approche marketing basée sur l’ouverture de points de vente pour de courtes durées.

Cette boutique éphémère est similaire à un point de vente classique, mais de manière temporaire. Le principe consiste à apparaître puis disparaître au bout de quelques semaines. A Marrakech, les visiteurs peuvent vivre l’expérience pour la première fois et interagir avec Ikea. Ils peuvent aussi découvrir les grandes nouveautés du catalogue, les meilleures familles de produits et le produit iconique de l’enseigne.

Autre nouveauté, la possibilité de commander l’assortiment complet dans le pop-up à partir du site web de l’enseigne. «Avec cette approche, nous voulons être au cœur des villes, dans les centres commerciaux qui se trouvent dans les centres-villes où les gens sont le plus susceptibles de se rendre tous les jours», a indiqué Adil Majd, directeur général de Ikea Maroc. Mais, pas seulement. Les managers n’excluent pas l’idée d’un magasin durable à Marrakech ou encore à Tanger.

«Tout dépend des échos et des réactions des visiteurs», insiste Majd. Mais pourquoi 2 à 3 mois d’essai? La durée de vie de la boutique éphémère dépend de celle du catalogue, répondent les managers. L’enseigne a lancé son 2e catalogue en août dernier qui englobe 365 articles soldés et 450 nouveaux produits et solutions. «Au fur et à mesure que nous éditions des catalogues, les prix seront revus à la baisse», explique Majd

. Pour rappel, Ikea Maroc, qui a ouvert son magasin classique en 2016, est le fruit d’un investissement de 450 millions de DH du groupe koweïtien Al Homaizi. Le magasin de Zenata a déjà créé 400 emplois directs et un millier de postes indirects, en plus du sourcing auprès d’entreprises locales.

L’enseigne revendique plus de 2 millions de visiteurs, dépassant largement ses objectifs de départ. «Ce qui est normal durant les premières années de découverte de la marque», commente Adil Majd. En revanche, les managers restent très discrets sur le nombre de ventes et le chiffre d’affaires.

De notre correspondante,
Badra BERRISSOULE

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc