Entreprises

Internet des objets: Cisco mise sur les réseaux "intuitifs"

Par Amin RBOUB | Edition N°:5135 Le 26/10/2017 | Partager
cisco_reseau_035.jpg

Face à la prolifération des objets connectés, la gestion des réseaux devient cafouilleuse et augmente considérablement le coût de l'exploitation

Dans un contexte de mutations tous azimuts et de transformation digitale, l'Internet des objets offre des millions de possibilités de communiquer et de travailler. Il n'y a plus de limites aux usages, sauf celles de l'imagination. Les objets connectés vont du smartphone à la tablette en passant par les montres, les voitures, les machines à café, les frigos, les portes, les compteurs d'eau et d'électricité, les machines, les usines...

«Le nombre d'objets connectés devra passer de 7 milliards en octobre 2016 à 20,8 milliards en 2020. L'entreprise doit s'y préparer sans pour autant sacrifier sa sécurité», tient à préciser Laurent Boleau, directeur commercial Afrique du Nord de Westcon-Comstor.

C'était lors d'une rencontre-débat organisée par Cisco Afrique francophone, le 24 octobre à Casablanca. Face à cet univers du tout connecté et à multiples facettes, il y a plusieurs défis majeurs  que doit relever l'entreprise: la sécurité,  l'infrastructure, les données, les coûts d'exploitation, la maintenance du réseau, la flexibilité ou encore l'adaptabilité...

Selon Cisco, les nouveaux objets connectés sont vulnérables aux cyber-attaques. Et pour cause, ils n'ont pas été conçus à la base pour être connectés, ou encore ils n'ont pas suffisamment de capacités pour assurer des fonctionnalités liées à la sécurité. En témoigne l'attaque qui avait paralysé Internet en octobre 2016, laquelle avait transité par plusieurs objets connectés. Par ailleurs, la prolifération des objets connectés (Internet of things) accélère la complexité du réseau de l'entreprise.

Du coup, la gestion des réseaux devient compliquée et le coût de l'exploitation devient de plus en plus lourd pour la trésorerie de l'entreprise. «L'on estime aujourd'hui que le coût d'exploitation est  3 fois plus cher que celui de l'acquisition du réseau», relève Hicham El Alaoui, directeur technique chez Cisco Afrique francophone. 

La rencontre-débat de Cisco a permis de présenter les avantages d'un réseau fondé sur l'intuition  (Network Intuitive). Un dispositif qui anticipe les actions, freine les attaques tout en continuant d'évoluer pour sécuriser les réseaux en les rendant plus intuitifs. En fait, il s'agit là d'une plateforme intuitive, intelligente et sécurisée avec l'avantage d'anticiper les menaces, voire les attaques.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc