Société

Jean Rochefort: Le plus drôle des gentlemen acteurs

Par Amine BOUSHABA | Edition N°:5123 Le 10/10/2017 | Partager
Il est décédé à l’âge de 87 ans
Une longue carrière, 150 films et 3 Césars
jean-rochefort-023.gif

Avec plus de 150 films, Jean Rochefort aura été l’un des acteurs les plus populaires du cinéma français (Ph. DR)

«Etienne, il a la rage, il s’est fait tèje (jeter en verlan) de sa boîte au motif qu’il a peta (tapé) son boss, au motif que son boss lui manquait trop de respect…» Germinal, le grand classique de Zola déclamé en verlan par Jean Rochefort, ne ressemble plus à rien. Le drame social du XIXe siècle se trouve subtilement confronté à certaines expressions et autres punchlines de notre époque. Mais quand Jean Rochefort décide d’éduquer la jeunesse aux classiques de la littérature, il le fait à sa manière: décomplexée et enthousiaste.

Le Petit Prince, Roméo et Juliette, les Misérables… les plus grands classiques de la littérature française ont ainsi été interprétés, par l’immense acteur,  dans une série de capsules de 3 minutes: «Les boloss des belles lettres», qui ont fait un immense buzz sur la toile avant d’être diffusées par la chaîne France 5. Une sorte d’héritage, à l’adresse des jeunes, par celui qui aura été le papy le plus élégant, le plus moderne et le plus drôle du cinéma français.  L’homme à la voix chaude et la fière moustache est mort dans la nuit de dimanche à lundi 9 octobre, à l’âge de 87 ans, dans un hôpital, où il a été admis en août dernier.

Il débute sa carrière avec la «bande» du Conservatoire national supérieur d'art dramatique à Paris, dans les années 1950. Ses compagnons de route étaient un certain Jean Paul Belmondo, Annie Girardot, Claude Rich ou encore Jean-Pierre Marielle. Jean Rochefort a tourné près de 150 films, aussi bien de cinéma d'auteur que populaire. Sa longue carrière a été couronnée de trois Césars, pour ses rôles dans Que la fête commence en 1976, Le Crabe-Tambour en 1978, et un César d’honneur en 1999. Durant plus d’un demi-siècle, il aura promené sa longue silhouette dégingandée, incarnant un mélange d’élégance à la française et un flegme  et un humour pince-sans-rire tout britannique.

L’acteur passionné de chevaux, père de 5 enfants de trois unions différentes, comédien éclectique, se sentait fatigué. En 2015, il déclarait lors d’une interview à l’occasion de la sortie de son dernier film « Floride» à propos de la mort: «Il y a des moments où je suis content qu’elle arrive. Le corps la demande, et la tête parfois aussi. Mais on n’a pas envie de faire du chagrin aux autres». Il aura réussi à épargner ses proches pendant deux belles années.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc