Entreprises

Trophée de la femme manager: SNI et Engie lancent l'appel à candidatures

Par Amin RBOUB | Edition N°:5122 Le 09/10/2017 | Partager
Trois catégories: Leader, manager et entrepreneure
La cérémonie de remise des prix prévue le 5 décembre
hassan-ouriagli-et-gerard-mestrallet022.gif

Hassan Ouriagli, PDG de la SNI, Gérard Mestrallet, président du CA d'Engie, Miriem Bensalah, présidente de la CGEM, Fathallah Sijilmassi, SG de l'UPM, Nadia Salah, directrice des Rédactions du groupe Eco-Médias… un jury prestigieux pour cette édition (Ph. SNI)

Plus qu'un prix, le trophée de la femme manager de l'année est devenu un label dans le microcosme des dirigeantes au Maroc. Organisé par les groupes SNI et Engie (en partenariat avec le groupe Eco-Médias, éditeur du journal L'Economiste), le trophée a pour vocation de promouvoir le leadership économique féminin, inspirer les jeunes générations et faire avancer la condition de la femme en entreprise.

L'événement vient aussi enrichir le débat autour de la place de la femme en entreprise, à travers la mise en lumière de parcours féminins exceptionnels et surtout inspirants. L'enjeu est de faire valoir de nouveaux leaders, des rôles modèles et surtout  donner des repères positifs pour les jeunes générations.

«En tant que fonds d’investissement à long terme, la SNI a pour vocation d’investir en priorité dans des projets d’envergure, créateurs de valeurs et catalyseurs de progrès au niveau local, voire régional. Et la place de la femme dans l’entreprise est clairement un enjeu majeur au niveau de nos participations, en tant que levier de progrès», soutient Hassan Ouriagli, PDG de la SNI.

Le soutien de la SNI à cette initiative est aussi motivé par l'ambition du groupe d'accompagner un Maroc pluriel, en mouvement et en pleine mutation. «Nous assistons à l’émergence d’une nouvelle génération de femmes managers qui montre le véritable visage du Maroc. Celui d’un pays en mouvement et en pleine mutation. C’est l’ensemble de ces messages et de ces valeurs sociétales qui nous interpellent et motivent notre soutien à cette initiative», fait valoir le PDG de la SNI. In fine, les consécrations de femmes auront le mérite d'enclencher un mouvement, de l'émulation et surtout anticiper des changements d'ordre sociétal.

«J'ai la conviction que notre entreprise, que toute entreprise, se doit non seulement de refléter la société où  elle évolue, mais aussi d’anticiper les grands changements sociétaux», estime Gérard Mestrallet, président du Conseil d'administration du groupe Engie. L'édition 2017 du Trophée de la femme manager prévoit de récompenser trois catégories: Leader, pour une dirigeante de grande entreprise ou administration publique. Manager, pour une cadre supérieure dans le privé ou le public. Entrepreneure: pour une femme à la tête d'une entreprise qu'elle a fondée, co-fondée ou reprise au Maroc.

Les organisateurs de l'événement viennent également de lancer l'appel à candidatures. Ils ont sollicité également les DRH de grands groupes afin de soumettre des candidatures inspirantes. La cérémonie de remise des prix est programmée pour le 5 décembre prochain.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc