Entreprises

Brasseries du Maroc à la conquête de l’Espagne

Par Amine BOUSHABA | Edition N°:5119 Le 04/10/2017 | Partager
Un partenariat avec Mercadona pour la commercialisation de bières marocaines
Une aubaine pour des unités industrielles menacées de fermeture
brasserie-du-maroc-espagne-019.gif

Les deux marques de bières brassées par le groupe Brasseries du Maroc seront en concurrence directe avec des boissons locales très populaires (Ph. DR)

Elles s’appellent Reserva et Doble Malta et sont déjà présentes dans les rayons des supermarchés Mercadona. Il s’agit de deux bières, fortes, ambrées, marocaines, brassées par le groupe des Brasseries du Maroc (GBM). Les deux nouvelles marques sont commercialisées dans les supermarchés respectivement à 3,96 euros et 3,72 euros pour les packs de 6 de 33cl, soit des niveaux de prix très compétitifs comparativement à leurs concurrentes espagnoles: à savoir les très prisées Alhambra et Voll-Damm.

Le deal a fait l’objet d’une convention, signée en juin 2017, entre le GBM et le leader espagnol de la distribution alimentaire Mercadona, pour la production d’une bière destinée au marché ibérique (Espagne, Îles Canaries et Portugal). La presse espagnole s’était déjà fait l’écho de cette incursion de la bière marocaine sur le marché ibérique. Information confirmée par un communiqué du groupe marocain.

«Ce partenariat est important pour GBM et augure une nouvelle phase en terme de production. Il nous permet d’élever nos standards de qualité pour répondre aux exigences d’un marché concurrentiel, en pleine maturité et d’optimiser les capacités disponibles. Il confirme de ce fait l’engagement de notre groupe à exporter son savoir-faire, à l’image de ce que nous faisons déjà dans la viticulture et dans l’oléiculture», souligne Brahim Laroui, DG du groupe des Brasseries du Maroc.

Une aubaine pour GBM, puisque le partenariat avec le distributeur espagnol permettra au brasseur marocain d’optimiser la capacité de production de ses usines et de redynamiser certains sites industriels qui étaient partiellement ou totalement inexploités, dont quelques-uns couraient le risque de fermeture. 

Un exploit quand on sait que le marché espagnol de la bière reste très fermé aux marques étrangères. Selon les médias locaux, sur les 38,6 millions d’hectolitres de bière consommés en Espagne en 2016, 4,5 millions d’hectolitres seulement ont été importés. Les deux bières nationales ont toutefois toutes leurs chances, vu la taille et la place du distributeur sur le marché espagnol.

Avec ses 1.600 points de vente, Mercadona est en train de s’imposer comme l’enseigne leader sur son terrain, celui du supermarché de proximité avec une croissance très rapide. Le groupe détient plus de 23% du marché des produits de grande consommation en Espagne, devant Carrefour (15,2%, dont Dia 6,2%), et Eroski (8,4%). La chaîne de supermarchés originaire de Valence a annoncé un chiffre d’affaires 2016 de 21,6 milliards d’euros (+3,9%).

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc