Primary tabs

Economie

Tourisme: Offensive sur le marché français

Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5113 Le 26/09/2017 | Partager
Le Maroc en force au salon IFTM Top Résa
Objectif: donner plus de visibilité à la destination et consolider la reprise de 2017
tourisme_france_013.jpg

Les opérations de communication et l’augmentation de la fréquence aérienne ont permis d’atténuer les baisses enregistrées sur le marché français qui reste le premier pourvoyeur de touristes au Maroc

C'est le rendez-vous de référence pour les opérateurs touristiques, à commencer par les professionnels de l'Hexagone. Le salon professionnel IFTM Top Résa, qui se tient à Paris, inaugure la saison touristique tout en fêtant 39 ans d'existence. Il a ouvert ses portes hier, 25 septembre, pour se poursuivre jusqu'au 29 du même mois dans une conjoncture en demi-teinte. La saison bouclée a eu son lot de «catastrophes sur le plan touristique»: attentats, montée du populisme... Bref, une saison durant laquelle le secteur a dû composer avec les aléas de conjoncture.

Les opérateurs veulent se concentrer sur la prochaine saison et rattraper les pertes subies. Au parc des expositions de Paris, ce sont pas moins de 1.600 marques et près de 31.000 professionnels qui exposent leurs produits. Tout se trame ici en quelque sorte, bien que ce ne soit pas un rendez-vous d'affaires car, il est plus question de peaufiner les contrats et les brochures.  De leur côté, les professionnels du tourisme marocain sont en force à cette grand-messe où il faut être vu et participer activement.  De fait, une forte délégation d’opérateurs menée par l’ONMT y est présente.

Le marché français reste le premier émetteur étranger du tourisme pour le Royaume, malgré les baisses enregistrées depuis 2010. Le pic a été atteint en 2015 suite aux attaques terroristes qui ont eu lieu en France et qui ont impacté négativement l’image des pays arabo-musulmans.  Et même si le Maroc a mieux résisté par rapport à d'autres pays de la même zone comme la Tunisie, le désamour français a porté un grand coup au secteur touristique. Ce n’est qu’en 2016 que l’hémorragie a pu être stoppée avec une reprise des arrivées et des nuitées qui s’est poursuivie en 2017.

Ainsi, à fin juillet, les arrivées ont enregistré une hausse de 5% avec plus de 2 millions de touristes français qui ont visité le Maroc durant les 7 premiers mois de l’année. Première ville touristique, Marrakech attire le plus gros du lot avec 40% du flux touristique français. Et les réservations pour le reste de l'année s'annoncent bonnes, selon l’Office. Cette tendance haussière s'explique aussi par l'augmentation substantielle de la capacité aérienne vers le Maroc. Les compagnies aériennes comme RAM,  Air France, Ryanair, Easyjet, Air Arabia et même Vueling ont augmenté leur capacité aérienne à destination du Maroc de près de 17%.

L’Office de son côté a renforcé son plan d’action pour booster le marché français et a mis en place plusieurs actions de communication assurant une présence régulière dans les médias classiques ainsi que les supports digitaux et médias sociaux. «Secrets d’histoire», l’émission culturelle de Stéphane Bern, diffusée l’été dernier sur France 2, a été consacrée aux merveilles du sultan Moulay Ismail. Echappées belles (un million de téléspectateurs chaque semaine) était tout récemment en tournage à Marrakech et à Essaouira et va consacrer un épisode de son magazine hebdomadaire à la destination Maroc.

Les signes de reprise se confirment aussi du côté des opérateurs.  Le tour-opérateur Karavel/Fram, deuxième tour-opérateur français avec un chiffre d'affaires de plus de 600 millions d'euros et deuxième acteur Online sur la France, s’intéresse au Nord et à l’Oriental. Il ramène d’ailleurs 23 de ses top managers à Al Hoceïma et à Tanger pour leur faire découvrir le fort potentiel de cette région et échanger avec les professionnels locaux sur les possibilités de partenariat.

Promotion

L'Office national marocain du tourisme (ONMT) y tient un stand de 252 m2 pour présenter aux visiteurs français les multiples atouts de la destination Maroc. Objectif: consolider la nette reprise du premier marché émetteur de touristes vers le Royaume. Les principaux conseils régionaux du tourisme, hôtels et agences de voyages y sont représentés. Habituellement, le stand Maroc met également en exergue l’artisanat avec un espace dédié et aménagé par la Maison de l’artisan, son patrimoine culturel et la gastronomie du Royaume. Cette année, c’est le chef marocain Rachid Maftouh qui présente les facettes de la cuisine marocaine.

DNES à Paris, Badra BERRISSOULE

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc