Analyse

Marché du conseil: La profession sur la piste d’un label

Par Abashi SHAMAMBA | Edition N°:5112 Le 25/09/2017 | Partager
Il serait inspiré par la cotation du ministère de l’Equipement
L’autre chantier majeur: la formation

L’Union fait la force. C’est autour de cette idée que des cabinets conseil se sont regroupés au sein de l’Association marocaine de conseil en management (AMCM). L’exercice n’a pas été facile, concède son président Nabil Bayahya, associé membre du comité exécutif de Mazars. «Nous ne sommes pas une profession réglementée, l’asymétrie de l’information est une religion dans ce métier. Personne ne veut divulguer ce sur quoi il travaille, les projets qu’il réalise».

L’un des objectifs que se fixe l’association est d’assurer une meilleure  représentation auprès des pouvoirs publics, faire connaître un peu plus le métier de conseil, sa valeur ajoutée et de renforcer l’attractivité auprès des jeunes talents. Pour cela, il faut donner une image d’une profession bien organisée, structurée, explique le président de l’AMCM. Beaucoup de ces talents sont plus attirés par les métiers d’audit que le conseil.

Le plus difficile sera de normaliser l’exercice du métier de conseil, priorité des priorités de l’association. Impossible d’imaginer des barrières d’entrée pour un métier non réglementé. En revanche, la profession estime qu’il est tout à fait possible de mettre en place un cadre référentiel qui structurerait l’exercice du conseil autour de quelques standards qui restent à définir.

L’idée serait d’instituer une labellisation qui correspondrait à une forme de garantie de respect d’un minimum d’exigences. A ce titre, ce label servirait d’aiguillon au marché. Reste à déterminer l’entité qui l’accorderait. «Ce serait l’association toute seule ou en collaboration avec une institution publique», tranche son président.

L’idée serait d’élaborer une grille d’exigences qui serviront de garantie au client.  Dans certains marchés du ministère de l’Equipement, un référentiel (D13) attribué aux bureaux d’études est exigé pour souscrire aux appels d’offres. Le «D13» est une preuve que le cabinet possède des ressources nécessaires. Pour l’Association marocaine de conseil en management, il est possible d’affiner et d’adapter ce référentiel aux cabinets de conseil et stratégie management. Il deviendrait ainsi un label.

Un autre grand chantier de la profession est la formation. Elle espère obtenir l’intégration des disciplines liées au consulting dans les cursus et les programmes de l’enseignement supérieur. Eventuellement, des diplômes type master comme cela existe pour l’audit et en contrôle de gestion.

L’essentiel des grosses structures de conseil ainsi que des cabinets de taille intermédiaire siègent au sein de l’association: BCG, Bfive Consulting, Equinox, Cognizant, Eurogroup, EMC, IT Consulting, Kurt Salmon, Mazars, Mazi Consulting, Roland Berger, SIA Partners, Systema Consulting, Ucotra, Valyans, WB Consulting, LMS ORH, Deloitte, Business Vision, PwC, Optimum Conseil, Cabinet Aisse, Latitude Consulting, D3EM.  Mc Kinsey, pour l’instant, ne souhaite pas se joindre à l’association bien qu’il ait marqué un certain intérêt.

Transparence des marchés publics

«L’Association marocaine de conseil en management (AMCM) a pris acte des allégations concernant certains confrères (ndlr: controverses sur le marché d’évaluation de la stratégie 2020 du tourisme). Elle les juge injustifiées et déplore la campagne de dénigrement dont ils ont fait l’objet.
L’association souligne les bonnes conditions de transparence dans les marchés publics. Les procédures de sélection sont minutieusement établies par les ordonnateurs qui restent par la suite maîtres des décisions et des stratégies engagées. Les cabinets sont composés pour l’essentiel par des ressources marocaines.  Celles-ci  interviennent dans les missions qui leur sont confiées en veillant scrupuleusement à adopter les valeurs phares de la profession qui sont la confidentialité, l’éthique et le respect de la déontologie».

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc