Régions

Tanger: La Marina pour bientôt

Par Ali ABJIOU | Edition N°:5110 Le 20/09/2017 | Partager
Le décret d’ouverture du port de plaisance en cours de promulgation
550 anneaux dans une première phase
tanger-marina-010.gif

La Marina recevra ses premiers plaisanciers sous peu, une centaine d’anneaux ont déjà été commercialisés (Ph. Adam)

Tout est en place ou presque pour l’entrée en service de la Marina de Tanger. Selon la Société d’aménagement du port de Tanger-ville, les travaux sont prêts, au niveau technique. Les équipes de la SAPT se sont actuellement attelées aux démarches administratives pour la promulgation du décret d’ouverture du port, qui ne devrait tarder, selon Mohamed Ouanaya, président de la SAPT.

En attendant, la Marina a déjà entamé la commercialisation de ses anneaux et octroyé en gestion une partie de ses équipements. Sur les 9 cafés restaurants qui animeront ses quais, 6 sont déjà opérationnels et n’attendent que l’inauguration officielle et l’ouverture de la Marina pour recevoir leurs premiers clients. Parmi eux, des noms réputés comme la «Table du Marché» ou encore «Paul». La commercialisation des anneaux est elle aussi bien avancée. Depuis le lancement de l’opération en 2016, plus d’une centaine d’anneaux ont été vendus. Le nombre total d’anneaux affectés est de 260 si l’on inclut ceux de l’actuel Club nautique de Tanger.

Au total, lors de la première tranche de la Marina, un total de 550 anneaux seront disponibles. Pour booster la commercialisation, les équipes de la SAPT et de la Marina ont décidé, selon Ouanaya, de participer à toutes les rencontres et salons internationaux du secteur. Dès 2018, le flambeau de la promotion passera alors à l’Association des ports de plaisance du Maroc récemment créée et dont la présidence est à la charge de la Marina de Tanger (cf. encadré).

A noter que les travaux de mise à niveau et de remodelage ont été menés sans interruption de trafic au niveau du port de Tanger. Ce dernier a maintenu les connexions le reliant au port espagnol de Tarifa, une connexion dédiée essentiellement au tourisme qui en été devient le deuxième port d’entrée de l’opération Marhaba.

Tanger-ville travaille aussi sur le réaménagement de la gare maritime, l’un des bâtiments iconiques de la ville, et dont l’image est l’une des premières qu’aperçoivent  les voyageurs arrivant d’Europe. Les travaux de cette gare sont actuellement bien avancés. Ils ont atteint vers la mi-septembre les 80% d’achèvement et devraient se poursuivre avec la mise en place des espaces ombrés équipés de cellules photovoltaïques permettant de réduire la facture énergétique du port.

Une association nationale pour doper le secteur

Une association des ports de plaisance vient de voir le jour au Maroc. Elle regroupe plusieurs marinas dont celle de Saïdia, Marchica, Bouregreg et celle de Tanger qui assure la présidence. L’objectif de sa création est de s’unir pour assurer un partage d’expériences et de savoir-faire entre les différents ports. D’autre part, il s’agit aussi d’assurer la promotion de la plaisance, tant au Maroc qu’à l’étranger en mutualisant les efforts de communication, surtout dans les foires à l’international. L’association veut devenir une force de proposition pour le développement de la filière, surtout en matière législative. C’est le cas de l’admission temporaire pour bateaux qui est récemment passée de 6 à 18 mois. Du côté de l’association, l’on espère atteindre une durée plus longue afin d’attirer plus de plaisanciers.

De notre correspondant,
Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc