Analyse

Filière oléicole: Réunion au sommet avant la récolte

Par Stéphanie JACOB | Edition N°:5110 Le 20/09/2017 | Partager
Le Salon national de l’olivier du 4 au 7 octobre prochain
L’occasion d’une mise à niveau pour les producteurs

Chaque année à la même époque, le pays fait le point sur sa filière oléicole. Un temps d’arrêt et de réflexion avant la récolte, qui s’étend de novembre à janvier. La valorisation et la qualité des productions issues de l’olivier restent les axes majeurs de travail des différents partenaires, et s’inscrivent parmi les grandes ambitions du Plan Maroc Vert (PVM). «Beaucoup d’efforts ont été déployés par la Direction régionale de l’agriculture de Marrakech-Safi pour le développement de la filière», explique son directeur, Abdelaziz Bousraref.

En effet, depuis l’avènement du PVM en 2009, la région a connu le lancement de 26 projets “Pilier I” et 22 projets “Pilier II”, ce qui a permis des extensions des surfaces de plantation qui ont atteint aujourd’hui 58.700 ha. L’aval de la filière a également bénéficié d’importants investissements dans le cadre du PMV à travers la mise en place de 10 unités de valorisation modernes, permettant le traitement de 1.000 tonnes par jour. «Il a fallu en outre abattre beaucoup de travail sur le volet organisationnel pour encadrer les professionnels», ajoute-t-il.

«Face à cela, des défis persistent, ceux liés aux normes de qualité qui exigent de la part des producteurs un professionnalisme, aussi bien au niveau de la récolte, de la trituration, du stockage et du conditionnement, qu’au niveau de la commercialisation encore trop marquée par les intermédiaires, sans oublier les contraintes climatiques». Alors l’un des outils à disposition pour accompagner le processus de mise à niveau est le Salon national de l’olivier, qui réunit professionnels, chercheurs et institutions de développement du secteur. Sous l’égide du ministère de l’Agriculture, sa 4e édition est prévue du 4 au 7 octobre prochain à El Attaouia, dans la province d'El Kelaâ des Sraghna, qui abrite à elle seule 35% de la superficie oléicole régionale et assure en moyenne 46% de la production régionale d’olives

. Au total, la superficie globale de la région s’élève à 215.700 ha d’oliviers (20% de la superficie nationale), assurant 22% de la production nationale d'olives, et contribuant à hauteur de 60% aux exportations nationales de conserves d'olives et 10% aux exportations nationales de l’huile d’olive. Mais pour tirer un réel profit de cet arbre fruitier, les professionnels ont encore beaucoup de pain sur la planche. Le salon est donc l’occasion de réunir toutes les têtes pensantes, chargées de lister les stratégies gagnantes au regard d’un secteur encore trop dominé par l’informel.

Fédération interprofessionnelle marocaine de l’olive, Chambre d’agriculture Marrakech-Safi, Association du Salon national de l’olivier, toutes travaillent en réseau pour développer et valoriser les produits de l’olivier. Du côté des producteurs, dont les meilleurs seront distingués, ils pourront, par le biais des séminaires, s’imprégner des bonnes pratiques de production et s’informer des nouvelles technologies.

 El Kelaâ des Sraghna, le grand pôle régional

Superficie: 215.700 ha dont 168.600 ha irrigués
  Production moyenne de la région: 320.000 t
Rendement moyen: 2 t/ha avec des pics de 10 t/ha
10 unités modernes de trituration des olives avec une capacité de 1.000 t/jour
2 appellations d’origine protégée: Tyout Chiadma et Aghmate Aylane
Grâce au PMV: 10.400 emplois nouveaux et 1,2 milliard de DH supplémentaires.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc