Régions

Un nouveau centre de transfusion sanguine pour Marrakech

Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5109 Le 19/09/2017 | Partager
L’infrastructure pourra accueillir jusqu’à 40.000 donateurs par an
Et promouvoir les opérations de plantation de cellules souches au niveau de la région
centre_transusion_sanguine_marrakech_009.jpg

Le nouveau centre de transfusion sanguine de Marrakech, qui vient d’être inauguré, distribuera près de 50.000 sachets de sang (Ph. Mokhtari)

C’est le 3e centre du genre au Maroc avec des standards mondiaux pour la récolte et l’analyse du sang et il vient d’ouvrir ses portes à Marrakech. Le nouveau centre régional de transfusion sanguine, inauguré par le ministre de la Santé, El Houssaine Louardi, vient en remplacement d’un ancien bâtiment très vétuste.

La nouvelle infrastructure promouvra les opérations de plantation de cellules souches au niveau de la région de Marrakech-Safi, tout en offrant aux donateurs bénévoles un nouveau service dédié au don de plaquettes sanguines, indispensables dans le traitement de patients souffrant de leucémie.

La structure, qui a nécessité un investissement de 26 millions de DH, dispose de plusieurs installations: un service de don de sang, un service de don de plaquettes et de sérum, et d’extrait de cellules souches à partir de sang de patients ou donateurs, ainsi que six laboratoires, deux chambres froides pour la conservation des dérivés sanguins, outre des dépendances administratives et un espace dédié aux donateurs de sang.

Pas moins de 40 cadres de santé, dont des médecins spécialisés, des généralistes et des techniciens en laboratoires, outre des infirmiers et infirmières et des cadres administratifs, assureront la gestion au quotidien. Une bonne nouvelle pour la Région de Marrakech-Safi et aussi son CHU.

Le nouveau centre de transfusion sanguine jouxte justement le CHU Mohammed VI de Marrakech. Cette proximité est loin d’être fortuite, sachant que le CHU est le plus grand consommateur de Produits sanguins labiles (PSL). «L’ouverture du nouveau CRTS vise à remédier au retard d’acheminement des PSL vers les établissements de santé publics et privés, améliorer les conditions de travail et développer d’autres activités», indique Mohammed Benajiba, directeur du Centre national de transfusion sanguine et d’hématologie. Il est prévu que le centre de Marrakech accueille entre 30.000 et 40.000 donateurs bénévoles annuellement, et distribue près de 50.000 sachets de sang.

La collecte, la production et le conditionnement de ces tissus biologiques liquides constituent un casse-tête permanent. Tout récemment, le Maroc avait fait face à une diminution des réserves de sang qui ne couvraient plus que cinq jours en raison de l’absence de donneurs pendant les périodes estivales, l’Aid… «Une situation habituelle en cette saison», déplore Benajiba.

«La gestion des stocks exige un état de veille permanent et nécessite également un don de sang régulier. Les plaquettes de sang ont une durée de vie de 5 jours et les collectes doivent répondre au besoin, ni moins ni plus». En somme, s’il y en a moins, on tombe en pénurie, et s’il y en a trop, on tombe dans le problème de poches périmées. Et c’est là tout l’enjeu!
De notre correspondante,
Badra BERRISSOULE

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc