Economie

L’aviation d’affaires prend son envol

Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5105 Le | Partager
Le trafic passager est en hausse de 18% et Marrakech est en pole position
L’ONDA présente ses atouts à la 2e édition du MEBAA Show Morocco
50 exposants nationaux et internationaux y sont présents
aviation-daffire-005.gif

Gulfstream, constructeur d’avions privés américain, présente à Marrakech son G550, un avion d’affaires qui peut transporter jusqu’à 14 passagers sans escale, de Manchester à Los Angeles (Ph. Mokhtari)

Faire du Maroc un carrefour continental pour l’aviation d’affaires. Voilà l’ambition que s’est fixé le MEBAA Show Morocco, qui se poursuit jusqu’à aujourd’hui 13 septembre, à l’aéroport de Marrakech-Ménara. Le MEBAA Show, organisé tous les deux ans au Moyen-Orient par l’association éponyme, est l’un des trois plus importants évènements de l’aviation d’affaires au monde. Sa version africaine, co-organisée en partenariat avec l’ONDA, a atterri au Maroc en 2015.

«C’est que la réputation du Maroc dans l’industrie de l’aviation d’affaires ne cesse d’augmenter, tandis que les acteurs majeurs du secteur reconnaissent les opportunités qui y sont offertes», estime Ali Alnaqbi, président-fondateur de la MEBAA. Même son de cloche auprès du DG de l’ONDA, Mohammed El Oufir, qui espère, à travers ce salon, développer davantage les opportunités pour promouvoir cette activité de prestige au Maroc.

Sur le tarmac de l’aéroport militaire de Marrakech, pas moins d’une cinquantaine d’exposants nationaux, ainsi que des opérateurs internationaux dans les domaines de l’aviation privée et d’affaires y exposent leurs marques. Parmi eux, de grands noms de l’industrie, à l’instar de Gulfstream, constructeur d’avions privés américain, qui présente son G550, un avion qui peut transporter jusqu’à 14 passagers sans escale, de Manchester à Los Angeles.

Autre constructeur présent au salon de Marrakech, Bell Aircraft, qui, après avoir construit des avions de combats durant la Deuxième Guerre mondiale, s’est spécialisé dans la construction d’hélicoptères et aéronefs destinés au transport et au milieu des affaires.

Les activités de service de Bell soutiennent globalement plus de 13.000 appareils commerciaux et militaires avec la fourniture de pièces de rechange, d’accessoires, de services, de finition, de réparation, de révision et de formation. Parmi les exposants aussi, Jetex et Swissport Aviation qui assurent les prestations handling pour le compte de l’ONDA.

Selon El Oufir, l’aviation d’affaires se développe très progressivement au Maroc, où elle représente un important potentiel de croissance. Le trafic de passagers en aviation d’affaires devrait réaliser une hausse de 18% à fin 2017, avec un total de 47.811 passagers et plus de 10.000 mouvements d’avions. Marrakech se taille la part du lion, avec 40% de ces réalisations.

Il faut dire que la cible pour ce segment n’est pas que marocaine. La taille de la flotte d’avions d’affaires en Afrique a été multipliée par deux au cours des dix dernières années. Et le continent attend 200 livraisons au cours des dix prochaines années, pour une valeur de 7 milliards de dollars, d’après le rapport Bombardier Business Aircraft, Market Forecast.

Jetex et Swissport, prestataires au sol

Pour garantir le développement du segment de l’aviation d’affaires, l’ONDA a concédé des services au sol dédiés, selon le concept Fixed Base Operator «FBO», à Jetex au niveau des aéroports de Casablanca, Marrakech, Rabat, Agadir et Dakhla. Et à Swissport Executive aux aéroports de Casablanca, Marrakech, Rabat et Tanger.
Les deux concessionnaires se sont engagés à réaliser les investissements nécessaires en infrastructures et équipements, à même de permettre le traitement de la clientèle de l’aviation d’affaires dans les meilleurs standards internationaux de qualité et de confort.
En effet, un nouveau pavillon au concept innovant est actuellement en cours de réalisation sur une superficie de 1.000 m² à l’aéroport Marrakech-Ménara. Un deuxième sera construit avec les mêmes caractéristiques dans le nouveau terminal de l’aéroport Mohammed V. «Chaque pavillon sera doté d’un parking voitures côté ville, et un autre côté piste, pour le stationnement des avions privés», relève Fadel Bennis, directeur financier de Swissport Maroc.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc