Entreprises

Alerte sur résultats: IB Maroc ouvre le bal

Par Moulay Ahmed BELGHITI | Edition N°:5104 Le 12/09/2017 | Partager
Les réalisations semestrielles de la SSII très en-deçà des objectifs annoncés
La société impactée par le vote tardif de la loi de Finances
L’entreprise doute sur ses capacités à drainer 160 millions de DH de CA à fin 2017

C’est le premier profit warning de la vague des résultats semestriels. IB Maroc vient, en effet, d’émettre une alerte sur résultats, sa troisième au cours des deux derniers exercices. La SSII prépare mal sa sortie programmée de la Bourse de Casablanca (cf. L’Economiste du 15 juin 2016). Dans sa communication, la société qui est présidée par Abdellatif Hadef évoque avoir «fortement été impactée par le vote tardif de la loi de Finances 2017».

Compte tenu de son importante exposition au secteur public qui représente une forte proportion de son chiffre d’affaires, l’activité s’en est bien ressentie. Cela s’est traduit par un retard important dans la réalisation des objectifs 2017 suite à la reprise des projets dans le secteur qui n’est intervenue qu’à la fin du 1e trimestre. «Cela décale donc la réalisation du chiffre d’affaires 2017», comme le précise la société. D’où la constatation d’un chiffre d’affaires semestriel très inférieur à celui attendu.

Pire encore, IB Maroc se dit «réservée sur sa possibilité à réaliser son objectif de chiffre d’affaires annuel», elle qui avait prévu de drainer pas moins de 160 millions de DH de revenus au terme de l’exercice en cours. La situation était prévisible puisque la société avait évoqué lors de sa publication des résultats annuels de 2016 avoir un manque de «visibilité sur l’activité par le risque de retard des projets du secteur public eu égard à l’éventuel décalage dans le vote du budget de l’Etat».

En attendant la relance du secteur, IB Maroc compte bien continuer son processus de réduction des charges et veiller au maintien de ses marges. Une source au sein de la société assure que le management reste confiant compte tenu des offres déposées pour des projets à valeur ajoutée tant au Maroc qu’en Afrique subsaharienne.

La SSII est, force est de constater, coutumière des profits warning. Il s’agit de sa troisième alerte sur résultats de son histoire, les deux précédentes sont intervenues en 2015 et en 2016 pour des raisons quasi-similaires. Preuve que la société a du mal à diversifier son portefeuille clients.

Par ailleurs, IB Maroc semble être dans une phase d’attentisme. Suite à l’alliance entre IB Corp, (actionnaire majoritaire de IB Maroc) et Medtech, la société ne sait pas à quelle sauce elle va être mangée, puisque les deux groupes ambitionnent de créer un leader au Maroc et en Afrique subsaharienne des infrastructures informatiques. D’ici la concrétisation de l’alliance (initialement prévue fin 2016) par la création d’une nouvelle entité, IB Corp a clairement annoncé son intention de retirer IB Maroc de la Bourse. Mais rien n’a semble-t-il encore été fait.

Baisse en Bourse

Après l’annonce de son profit warning, IB Maroc a vu sa valeur en Bourse s’effondrer. A l’heure où nous mettions sous presse, le cours s’est détérioré de près de 10% pour la seule séance d’hier. Cela rompt tout de même avec le trend haussier qu’affichait le cours qui performe de près de 82% depuis le début d’année.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc