Economie

Agadir abrite le Sommet mondial Climate Chance

Par Fatiha NAKHLI | Edition N°:5103 Le 11/09/2017 | Partager
Ouverture ce lundi 11 septembre, 3000 participants attendus

Déforestation, érosion, inondations, submersion marine… Différentes menaces pèsent sur la planète avec un seul dénominateur commun, le réchauffement climatique et ses conséquences dramatiques en sont malheureusement une preuve. L’ouragan qui vient de dévaster l’île de Saint-Martin et qui menace la Floride devrait finir par convaincre ceux qui soutiennent que le changement climatique était un canular dont Donald Trump.

En 2016, une étude scientifique australienne avait conclu à la disparition de cinq îles des Salomon, un Archipel du Pacifique…  La lutte contre le changement climatique ne relève pas du seul ressort des gouvernements, d’où une multiplication des initiatives. Le Sommet mondial Climate Chance qui se tient à Agadir à partir d’aujourd’hui jusqu’au 13 septembre, en est une.

Ce rendez-vous annuel des acteurs non-étatiques engagés sur le climat se tient moins d’un an après la COP22 et à la veille de la COP23 prévue en novembre prochain à Bonn. Ce sommet est ainsi l’occasion de dresser un bilan de l’avancement des initiatives entreprises.

En fait, la dynamique Climate Chance repose sur le dialogue multi-acteurs et la valorisation des actions concrètes, avec des enjeux prioritaires. Comme le financement de l’action, la convergence des agendas Climat et Développement, l’approche territoriale… Ce sommet s’organise autour de différents formats: des plénières autour de grands sujets, des focus sur des initiatives mobilisatrices, des forums et ateliers autour de l’accélération de l’action climat.

3000 participants sont attendus au Climate Chance à Agadir dont de nombreux experts. L’idée est de démontrer que la mobilisation des acteurs non étatiques engagés dans la lutte contre les changements climatiques est indépendante des aléas politiques et des agendas des gouvernements.

La deuxième édition du Sommet mondial Climate Chance, axée sur le progrès de l’action, est organisée par l’Association éponyme en partenariat avec le Conseil régional Souss Massa. Cet événement labellisé COP22 et COP23 se tient dans la continuité du Sommet mondial climat et territoires (Lyon 2015) et de la 1re édition du Sommet Climate Chance (Nantes 2016).

Ce sera l’occasion d’échanges de bonnes pratiques et de construction d’une action collective autour de la mise en œuvre de l’Accord de Paris et de la participation des acteurs non étatiques à la réévaluation des contributions nationales.

 La CGEM en première ligne

I4CE (Institute for climate economic) participe à trois side-events.  Une plénière thématique «Comment aligner les flux de financements pour une action climatique locale ?» ; un atelier «Pourquoi et comment engager les Etats à appuyer l’action climat des collectivités locales?» et un forum Financement sur «l’Etat des lieux de la finance climat territoriale».
Au niveau de Souss Massa, 3 initiatives régionales seront présentées : le projet «Zéro décharge» ; le dessalement d’eau de mer par énergie solaire  et la valorisation des boues de STEP. La CGEM interviendra lors du Focus 4C prévu ce lundi en sa qualité de membre fondateur de ce centre pour y présenter sa contribution.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc