Brèves internationales

Brèves Internationales

Par L'Economiste | Edition N°:5101 Le 07/09/2017 | Partager

■ Hulot veut en finir avec la production d’hydrocarbures en France
Nicolas Hulot, le ministre de la transition écologique et solidaire, a présenté mercredi un projet de loi visant à mettre fin d’ici 2040 à la production d’hydrocarbures en France. Il espère également convaincre d’autres pays à suivre cet exemple et interdire à terme la production d’hydrocarbures sur leur sol. Le gouvernement souhaite que la loi soit adoptée avant la fin de l’année. «Ce projet de loi nous permettra, lorsqu’il sera promulgué, de mettre fin immédiatement à tout nouveau permis d’exploitation d’hydrocarbures», a déclaré Nicolas Hulot à l’issue du conseil des ministres. Les concessions d’exploitation existantes ne seront quant à elles pas renouvelées au-delà de 2040. En ce qui concerne les hydrocarbures non conventionnels (gaz de schiste), leur extraction sera désormais interdite, quelle que soit la technique utilisée. Pour limiter la consommation des énergies fossiles, Hulot a annoncé au début juillet son intention de mettre fin aux ventes de voitures diesel ou essence dans le pays à l’horizon 2040.

■ Affaire Mediator: Procès attendu pour Servier et l’agence du médicament
Les juges français ont renvoyé devant le tribunal correctionnel de Paris les laboratoires Servier et l’agence du médicament dans l’affaire Mediator. Les deux sont à l’origine du scandale d’un anti-diabétique tenu pour responsable de centaines de morts. Au total, onze personnes morales et quatorze personnes physiques seront jugées. Le procès devrait réunir 4.129 parties civiles, mais il se tiendra sans Jacques Servier, fondateur du laboratoire portant le même nom, mort en 2014 à 92 ans. L’anti-diabétique en question était prescrit pendant plus de 30 ans à cinq millions de personnes en France. Les premières alertes à propos du Benfluorex, principal composant du Mediator, apparaissent au cours des années 1990. Cette substance est par conséquent interdite dans les préparations en pharmacie dès 1995. Le Mediator est cependant resté en vente en France, alors qu’il a été retiré par Servier du marché suisse, espagnol, et italien. Suite aux révélations de la pneumologue Irène Frachon, le médicament a été retiré du marché. Dans le court terme, le nombre de patients décédés par l’utilisation du médicament est estimé à 500, tandis que le nombre d’hospitalisations est de 3.500. En se basant sur la dernière expertise judiciaire, le parquet avait chiffré entre 1.520 et 2.100 le nombre de décès causés sur le long terme par le Mediator.

■ Luxembourg veut accueillir les banques de Londres
Nicolas Mackel, responsable de la place du Luxembourg espère récupérer 3.000 emplois. Depuis le vote pour la sortie de la Grande Bretagne de l’Union Européenne, une vive concurrence s’est installée entre les capitales financières européennes, que ce soit Paris, Francfort, Amsterdam, Dublin ou le Luxembourg. Les entreprises financières opérant au Royaume-Uni veulent disposer d’établissements opérationnels au lendemain du Brexit. Ce dernier impliquant la perte du passeport financier européen qui permet aux grandes banques internationales de proposer leurs services dans l’Union Européenne en étant établies au Royaume-Uni. La solution est alors d’établir des sièges en Europe continentale après le Brexit. Toutefois, vu que les retombées du Brexit ne sont pas certaines, il ne faut pas tabler sur une délocalisation massive et rapide de Londres vers le continent.

■ Macron visite la Grèce
Le président français Emmanuel Macron effectue jeudi et vendredi une visite d’Etat en Grèce, accompagné par le ministre de l’économie Bruno Le Maire et d’une quarantaine de patrons. «C'est un message de confiance que le président Macron va envoyer en Grèce sur la reprise» dans ce pays «symbole de la crise européenne», explique-t-on à l'Elysée. Le gouvernement Tsipras qui peine à avoir l’approbation du peuple, mise sur le soutien de la France pour améliorer son image. L’économie grecque semble voir le bout du tunnel. Une croissance à environ 2% est attendue en 2017 pour le pays, dopé par une fréquentation touristique record cet été. Athènes compte sortir à l’été 2018 de la tutelle budgétaire de l’Union Européenne et du FMI qui enserre la Grèce depuis 2010. La question migratoire sera également discutée au cours des entretiens prévus avec le président Tsipras.

■ Le Drian en Libye

Le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, était en visite lundi 4 septembre en Libye. Il a souligné dans une déclaration à la presse «l'engagement de la France en faveur d'un règlement dans ce riche pays pétrolier livré au chaos depuis la chute de Mouammar Kadhafi en 2011». Pour Le Drian, la «stabilisation de la Libye passe par l'application des déclarations de la Celle-Saint-Cloud. Celles-ci prévoient notamment l'amendement de l'Accord de Skhirat, signé entre rivaux libyens sous l'égide des Nations unies fin 2015 pour tenter de mettre fin au conflit et la tenue des élections».

■ Immigration: Trump met fin à la protection des «Dreamers»
Donald Trump vient de mettre fin au programme de son prédécesseur Barack Obama qui a permis à des centaines de milliers de jeunes sans papiers de rester aux Etats-Unis. Le sort des quelque 800.000 «Dreamers» qui bénéficient actuellement d'un statut temporaire leur permettant d'étudier et de travailler est désormais extrêmement incertain. Cette décision a provoqué de vives réactions dans le monde. A compter du 5 septembre, aucune nouvelle demande ne sera examinée. Les permis existants, qui portent sur une durée de deux ans, resteront en revanche valables jusqu'à leur expiration, date à laquelle leurs détenteurs n'auront plus le droit de travailler et pourront théoriquement être expulsés.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc