Economie

Bourse: Un test important pour le Masi en septembre

Par Franck FAGNON | Edition N°:5100 Le 06/09/2017 | Partager
Les résultats semestriels pourraient renforcer ou affaiblir ses gains
+7% depuis le début de l'année
bourse_00.jpg

Les résultats semestriels seront déterminants dans la direction du Masi sur les prochains mois. L'indice aborde la vague des publications avec un gain de 7%

La Bourse aborde un mois décisif avec une hausse annuelle de 7%. Le contenu des résultats du premier semestre 2017 sera un indicateur important pour garder la bonne dynamique depuis deux mois (+3,78% en juin et +1,54% en juillet). En dehors de quelques entreprises dont Maroc Telecom, BCP ou encore Crédit du Maroc qui ont déjà dévoilé leurs indicateurs à fin juin, tout le reste se prêtera au même exercice avant la fin du mois.

Après une année 2016 durant laquelle la croissance économique a été décevante (moins de 2%), les sociétés cotées s'en sont bien sorties avec un chiffre d'affaires en hausse de 5% et des profits en nette amélioration de 13%. Hors entreprises financières, les bénéfices ont  accéléré de 20%. Les sociétés cotées distribueront au total 21 milliards de DH à leurs actionnaires, une rémunération en hausse de 3,3% sur un an.

Par ailleurs, la situation financière de certaines entreprises, notamment dans l'immobilier ou encore le tourisme, qui ont traversé des moments difficiles ces dernières années, s'améliore. Les analystes restent optimistes sur les résultats de la cote pour 2017. Les bénéfices devraient poursuivre leur hausse quoiqu'à un rythme moins soutenu qu'en 2016.

Ces évolutions soutiendront les arbitrages des investisseurs en faveur du marché actions. Depuis le début de l'année, les transactions moyennes quotidiennes sur le marché central ont augmenté de 38% par rapport à la même période de l'année dernière. L'indice de confiance des investisseurs calculé par Attijari Intermédiation a établi un plus haut historique à 56,3 points en juin 2017.

Un retour durable des investisseurs et en particulier des ménages sur le marché actions dépendra en partie du contenu de la réforme de la Bourse et de l'efficacité de l'action de l'Autorité du marché des capitaux. Celle-ci a ouvert plusieurs chantiers notamment sur la publication trimestrielle des états de synthèse, l'habilitation des professionnels de marché. Par ailleurs, le règlement général de l'Autorité de marché lui accorde un droit de veto sur la nomination des commissaires aux comptes des sociétés faisant appel public à l'épargne. Il faut espérer qu'elle mènera jusqu'au bout ces changements.

Quant à l'offre qui est l'un des axes majeurs de la réforme du marché, les développements attendus prennent du temps. Plus d'un an après l'installation du conseil d'administration de la Bourse, la feuille de route annoncée pour début 2017 se fait toujours attendre.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc