Régions

Marrakech: La société civile se mobilise pour Jemaâ El Fna

Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5090 Le 22/08/2017 | Partager
Les amis de Juan Goytisolo mènent une double campagne
Une prise en charge médicale pour les artistes de la place
Et des actions de sensibilisation pour la préservation du patrimoine oral
marrakech-jemaa-el-fna-090.gif

La halqa et ses hommes… ce sont eux les acteurs de Jamaâ El Fna qui sont trop souvent oubliés par les politiques de sauvegarde (Ph Mokhtari)

Dresseurs de singe, dresseurs de serpent, gnawas, fkihs ou conseillers, acrobates, conteurs, musiciens arabes et berbères, comédiens et humoristes, herboristes, dentistes et diseuses de bonne aventure… ce sont eux les acteurs de Jamaâ El Fna. Cette mythique place à qui on doit aussi la célébrité de Marrakech et qui a été inscrite en tant que patrimoine oral et immatériel de l’Unesco en 2001.

Cela, grâce à feu Juan Goytisolo, auteur espagnol qui a fait de la préservation du patrimoine de Jemaâ El Fna sa bataille. Ce lieu emblématique de la ville ocre était pour lui un point d’ancrage et d’inspiration. Ses amis ont aujourd’hui bien l’intention de continuer la lutte.  Et cela commence par une prise en charge médicale des acteurs de Jemaâ El Fna qui ont tant donné.

Une caravane médicale pluridisciplinaire a été organisée, récemment, au profit des artistes de la place Jemaâ El Fna, sous le thème «La solidarité et la santé pour développer la halqa et le spectacle».  Cette initiative solidaire, qui intervient dans le sillage de la célébration de la fête du Trône, s’inscrit dans le cadre de la commémoration de la disparition de l’écrivain et romancier espagnol, Juan Goytisolo, en reconnaissance de son approche pour valoriser le patrimoine oral et immatériel de la place. Cette caravane a profité à quelque 400 personnes, qui ont bénéficié notamment de diagnostics et de traitements d’ophtalmologie, de diabète, de cardiologie et de médecine générale, ainsi que de la distribution de médicaments.

Organisée par la Coalition associative de Marrakech, la direction régionale du ministère de la Santé, le Centre de développement de la région de Tensift, le Croissant-Rouge marocain de Marrakech, le Conseil communal de la ville et l’Association des artistes de la halqa de la place de Jemaâ El Fna, cette caravane a eu un double objectif: mettre en avant le rôle culturel, social et économique des artistes de la halqa et de les rapprocher des services médicaux, et de les sensibiliser à l’importance du rôle des différents acteurs de la société civile dans la préservation du patrimoine oral de cette célèbre place.

Par la même occasion, une opération de don du sang a été organisée récemment à la place Jemaâ El Fna en vue de renforcer le stock du centre de transfusion sanguine de Marrakech et de répondre aux besoins en cette matière à l’échelle régionale. Et comme d’habitude, les artistes de la place ont été les premiers donneurs. Les amis de Goytisolo, et à leur tête le Dr Jamal Eddine Ahmadi, ne comptent pas s’arrêter là et promettent de faire perdurer le combat  en lançant leur plaidoyer pour la restructuration de la place, qui subit trop de modernité alentour pour ne pas fragiliser son cœur historique et ses traditions populaires millénaires. De même qu’ils souhaitent faire de la résidence de l’auteur espagnol un musée à en son nom et créer une chaire Goytisolo l’Université Cadi Ayyad.

De notre correspondante,
Badra BERRISSOULE

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc