Economie

Aïd El Kebir: L’hôtellerie déjà en fête!

Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:5090 Le 22/08/2017 | Partager
Promotions, sacrifice, rituel, farniente…Des packages all-inclusive
Les tarifs varient entre 600 et 3.500 DH la nuitée
aid-el-kebir-hotel-090.gif

 La célébration de l’Aïd Al Adha dans une ambiance de vacances commence à se développer. Les hôteliers se positionnent de plus en plus sur le créneau avec des offres spéciales (Ph. L’Economiste)

C’est bientôt l’Aïd El Kebir. La «fièvre» touche les hôteliers quelques semaines avant la célébration de «la grande fête du mouton». Tous veulent appâter les familles pour la circonstance. La nouveauté cette année, c’est que la fête coïncide avec la fin des vacances. Ce qui permet de rallonger l’été juste avant la rentrée scolaire. En effet, plusieurs hôtels lancent des offres spéciales, avec des packages alliant rituel et farniente.

Entre promotions et services, nous avons fait un tour d’horizon pour recueillir les tendances de ce marché. Marrakech, Agadir ou encore Tanger… des formules spéciales Aïd aussi alléchantes les unes que les autres sont proposées dans les grands hôtels et palaces. Tout est bon pour les attirer (activités, repas offerts, kid club, piscine, barbecue…).

Autant de moyens pour permettre aux consommateurs et aux familles de s’offrir un week-end en hôtel sans déroger aux pratiques religieuses: promesse d’une soirée le jour de fête, ambiance dans un registre familial et traditionnel. Ces nouvelles habitudes sont le reflet de mutations sociologiques très récentes. «Nous avons décidé d’offrir une ambiance Aïd Al Adha afin d’encourager les familles à faire le déplacement», explique le gérant d’un hôtel. Le Mazagan Beach Resort propose une formule pour deux adultes et deux enfants de moins de 12 ans, petit déjeuner et dîner offerts, pour des prix allant de 2.830 à 3.570 DH HT/nuitée/chambre (les prix varient en fonction du standing des chambres avec ou sans vue sur l’océan, le golf…).

Le Mogador Grand Menara de Marrakech propose une offre promotionnelle à compter du 1er septembre. Une chambre double (2 adultes, 2 enfants) à 896 DH/nuitée, avec brunch de l’Aïd offert. Au Kenzi Farah, l’offre comprend la cérémonie de l’Aïd et le petit déjeuner à 600 DH HT/personne en demi-pension. La chambre double pour 2 adultes et 2 enfants revient à 1.400 DH, avec un supplément de 250 DH à prévoir pour un enfant de plus de 10 ans.

Pour attirer les clients qui disposent d’un revenu confortable et qui ne veulent pas faire le rituel dans un appartement, l’Eden Andalous de Marrakech propose une formule avec cérémonie du sacrifice. Les clients se font livrer leur mouton la veille de l’Aïd à l’hôtel. L’animal sera nettoyé, découpé et conservé dans une chambre froide jusqu’au départ des clients, contre un supplément de 500 DH. «Nous avons intégré cette offre depuis plus de 5 ans et avons fidélisé des clients, qui reviennent chaque année», explique un cadre de l’hôtel. Des MRE et des familles locales réservent aussi.

Ici, les chambres doubles sont à 1.242 DH HT pour 2 adultes et 2 enfants. Le Palmeraie Resort de Marrakech table de son côté sur les couples avec une offre à partir de 1.950 DH en chambre double. L’offre demi-pension à l’Hôtel du Golf  est à partir de 1.399 DH en chambre double. Au Palais des Roses d’Agadir, la chambre double est à 1.018 DH (1 nuit pour 2 adultes + 2 enfants en demi-pension), les habitués ayant droit à cette occasion à des promotions plus intéressantes encore.

Il y a une dizaine d’années, s’offrir des vacances était quasiment un luxe que se permettaient seuls des privilégiés. Aujourd’hui, la pratique se démocratise. La montée du tourisme interne et l’augmentation des effectifs de la clientèle locale dans les stations, même dans le haut standing, incite de plus en plus d’hôteliers à concocter des offres spéciales durant les périodes de fête et à l’occasion des courtes vacances. S’y ajoutent les MRE. Au mois de juin, un touriste sur deux en était un.

Les principaux indicateurs du ministère du Tourisme ont enregistré des hausses significatives. Le nombre des nuitées dans les établissements hôteliers classés a progressé de 22%. L’amélioration constatée au niveau des nuitées provient à raison du tiers des résidents, de 19% des touristes non-résidents et de 3% des MRE. Quant à la fréquentation, le taux d’occupation, il s’est amélioré de 3 points par rapport au même mois de l’année dernière pour s’établir à 29%. Plusieurs villes ont affiché des croissances à deux chiffres. C’est le cas de Marrakech (19%), Tanger (15%) et Casablanca (16%).

Tourisme familial

Le tourisme familial se développe également via les apparts hôtels et hôtels-boutiques, qui s’y mettent avec des offres spéciales. A Marrakech par exemple, l’hôtel boutique Kech propose une offre 3 nuits en chambre supérieure pour 2 personnes à 3.099 DH, avec petit déjeuner, dîner et buffet ainsi que celui de l’Aïd, avec la gratuité aux enfants de moins de 6 ans. Même s’ils n’affichent pas complet, les hôteliers ont l’intention de profiter de cette fête pour booster le chiffre d’affaires et rallonger le plus possible l’ambiance des vacances estivales.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc