Régions

Casablanca-Settat: La culture du figuier relancée

Par Jamal Eddine HERRADI | Edition N°:5088 Le 17/08/2017 | Partager
1.500 hectares nouvellement plantés
Une unité de valorisation mise en place
Le programme nécessite un investissement de 26 millions de DH

Quelque 1.500 hectares supplémentaires ont été réservés pour l’extension de la culture du figuier. La Direction régionale de l’agriculture (DRA de Casablanca-Settat) s’est attelée conformément aux dispositions du plan Maroc Vert à relancer le figuier dans les Doukkala et à en améliorer la productivité sur 900 autres hectares. Des efforts couronnés dernièrement par l’inauguration d’une unité de valorisation de la figue, ce fruit tant apprécié par les consommateurs marocains.

Le programme initié par la DRA de Casablanca-Settat a nécessité un budget d’investissement de l’ordre de 26 millions de DH. Un budget conséquent dont vont bénéficier pas moins de 774 agriculteurs et auquel participent, outre la DRA de Casablanca-Settat, l’Office régional de mise en valeur agricole (ORMVA des Doukkala), la Fondation OCP, l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), le Groupement d’intérêt économique et les coopératives des producteurs de figues.

Dans le cadre de ce projet, il a déjà été procédé à la plantation de 713 hectares de figuiers, à la construction et l’équipement d’une unité de valorisation de la figue à Had Oulad Fraj et à la création de 7 coopératives et d’un Groupement d’intérêt économique. En plus de l’encadrement technique des agriculteurs bénéficiaires au profit desquels ont été organisées des journées d’étude et des visites sur le terrain.

L’unité de valorisation de la figue a été construite sur une superficie de 1.200 m2 dont 300 m2 couverts. Son coût de réalisation a atteint 3,28 millions de DH. Elle permettra de procéder au séchage de 5 tonnes de figues par jour, soit 200 tonnes par an. L’unité a également une capacité de conditionnement de 20 tonnes de figues fraîches par jour, soit près de 1.200 tonnes par an. Le produit est réceptionné dans une grande salle avant d’être acheminé vers la salle de séchage, puis, après, vers une autre réservée au conditionnement et enfin la salle du froid.

Le projet dans sa globalité a pour objectif d’augmenter la productivité et, partant, augmenter les revenus des agriculteurs tout en améliorant la qualité du produit. Et aussi structurer le secteur en organisant au mieux le circuit de commercialisation notamment en réduisant le nombre des intermédiaires, à défaut de mettre fin à leur activité néfaste. Le projet a également un objectif environnemental et socioéconomique. En effet, la plantation de 1.500 hectares en figuiers va permettre une meilleure conservation des sols et la réduction de l’exode rural.

Pour rappel, les Piliers I et II du plan Maroc Vert réservent une bonne part de la stratégie agricole nationale au développement des productions locales. Et c’est dans ce cadre que la DRA de Casablanca-Settat a initié des études dans le but d’identifier les productions locales et régionales. Elle a ensuite mis sur pied toute une stratégie et un vaste programme pour leur développement et l’amélioration de leur productivité. Stratégie qui a été déclinée autour de priorités qui ne pouvaient attendre.

A commencer par l’organisation des agriculteurs dans le cadre de coopératives structurées et bien gérées. Ensuite, réaliser les projets du Pilier II en procédant à la valorisation des produits tout en renforçant la formation des agriculteurs et leur encadrement. Et enfin, labelliser les produits locaux et régionaux pour leur assurer une meilleure commercialisation à travers des circuits structurés et bien organisés.

Un salon du vignoble

figuier_088.jpg

La Direction régionale de l’agriculture (DRA de Casablanca-Settat) va initier un plan de valorisation des vignobles de son périmètre d’intervention. Selon, Abderrahman Naîli, directeur régional de l’agriculture, il sera procédé à la plantation de 4.000 hectares de vignes. Une étude préalable a permis de sélectionner 19 des meilleurs cépages du vignoble Boulaouane. Leur multiplication a été confiée à un opérateur privé pour la production des ceps. Pour cette année, 200 hectares ont déjà été plantés en vignes.
Un salon professionnel du vignoble sera organisé dans la commune de Cherrat (province de Ben Slimane) du 25 au 29 août. Toutes les variétés du vignoble de la Région Casablanca-Settat y seront présentées.

15.000 producteurs, 2,1 millions de journées de travail

La Région Casablanca-Settat compte 104 organisations professionnelles dans le secteur des productions locales et régionales. Elles regroupent 15.000 producteurs et offrent 2,1 millions de journées de travail.
Toutes ces organisations bénéficient d’un appui direct de la Direction régionale de l’agriculture de Casablanca-Settat.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc