Régions

Rabat protège ses piétons

Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:5088 Le 17/08/2017 | Partager
Ils ont désormais leur propre «feu vert» pour traverser les larges avenues
4 points installés, 4 autres à venir, sur l'avenue Hassan II
Quid des autres villes?
rabat_pietons_2_088.jpg

Depuis son élargissement, traverser l’avenue Hassan II à Rabat relevait d'un véritable «défi». Aujourd'hui, ils sont soulagés par ce nouveau système de signalisation

Bravo à la ville de Rabat qui vient d'effectuer une première au Maroc en installant un système de signalisation intelligent. Grâce à ce nouveau système, les passagers auront la possibilité de mettre au vert les feux piétons en appuyant sur un bouton poussoir, est-il expliqué. Un compte à rebours est affiché informant les passagers sur le temps restant pour traverser.

Cela permet le passage des piétons en toute sécurité dans les voies à doubles sens de circulation. On peut les «pratiquer» sur l'avenue Hassan II dont les voies ont été rénovées et élargies dans le cadre du Programme de développement urbain de la capitale (Rabat ville lumière, 2014-2018) piloté par la société Rabat Aménagement.

Ce chantier, qui va toucher bientôt d'autres artères, crée, à l'intérieur de la ville, une sorte d'«autoroutes urbaines». En l'absence de contrôle rigoureux et de signalisation, cela pourrait causer des accidents plus ou moins graves de la circulation avec des morts et/ou des dégâts matériels importants.

rabat_pietons_1_088.jpg

Pour commencer, quatre passages à piétons au niveau de l’avenue Hassan II ont été dotés de feux tricolores avec bouton poussoir, indique un responsable de l’agence. Quatre autres sont programmés sur la même avenue entre la gare routière Kamra et l'entrée de la ville, ajoute-t-il. Six passages seront également équipés prochainement au niveau de la route côtière. Une initiative qui a été saluée par les habitants des quartiers situés le long de l’avenue Hassan II.

Même satisfecit auprès des élus. Ceux-ci ont, à plusieurs reprises, tiré la sonnette d’alarme réclamant aux autorités concernées une solution pour éviter le nombre grandissant d'accidents après l’élargissement de cette voie, rappelle Omar Hayani, conseiller de la ville sous l’étiquette de la FGD. Selon lui, «on déplore au moins 5 morts».

«Il faudrait également installer des feux de signalisation au niveau des ronds-points pour réguler la circulation», souligne de son côté un chauffeur de taxi. La majorité des accidents sont enregistrés durant la nuit à cause du mauvais comportement des automobilistes dont certains conduisent en état d’ivresse. Le renforcement du contrôle de limitation de vitesse via des radars s’impose, afin d'atténuer le problème des accidents au niveau des grandes avenues de la capitale.

                       

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc