Régions

Béni Mellal-Khénifra: La dynamique des investissements

Par Jamal Eddine HERRADI | Edition N°:5087 Le 16/08/2017 | Partager
Plus de 20 milliards de DH au cours du 1er semestre
37 projets validés et 3.720 emplois créés
L’attractivité économique de la Région se confirme
investissment_beni_mellal-khenifra_087.jpg

La Région Béni Mellal-Khénifra confirme ses ambitions de devenir une zone à forte attractivité économique. Des ambitions qui se traduisent sur le terrain par d’importants investissements dans différents secteurs. En effet, pour le seul premier semestre de l’année 2017, c'est une bonne relance des investissements qui est affichée, bien plus importante qu’au cours de toute l’année 2016.

Ces investissements ont totalisé un montant de 20,18 milliards de DH. Et cela bien avant la visite de la délégation ministérielle conduite par le Chef de gouvernement, Saâdeddine El Othmani, le 21 juillet dernier (cf www.leconomiste.com).

En effet, la Commission régionale d’investissement a validé au cours de cette période, 37 projets. Avec à la clé, la création, à terme, de quelque 3.720 opportunités d’emploi. Ce montant se répartit entre les secteurs de l'industrie (49%), l'énergie et mines (40%) et le BTP (8%).

La plus grosse partie de ces investissements est donc destinée aux activités industrielles, énergétiques et minières. A elles seules, ces activités représentent 89 % des montants d’investissement validés. L'essentiel des projets agréés est porté par de grands opérateurs publics tels le Groupe OCP, et d’autres promoteurs privés. Ainsi, l’OCP lancera, dans le cadre de sa stratégie de développement industriel durable, 13 projets d’envergure.

Ils concernent l'ouverture de nouvelles mines, l'extension et le développement des laveries de Béni Amir et de Merrah, l’achèvement, à l’horizon 2020, de la nouvelle laverie d'Oulad Farès, qui sera la plus grande du monde, ainsi que la mise en place d'ouvrages hydriques et électriques (STEP, alimentation en eau et électricité, etc.). A signaler que 9 de ces projets ont fait l'objet d'une convention d’investissement entre le gouvernement et l’OCP.

Ce semestre a été également marqué par l’approbation d’un projet dans le secteur des sports. Il sera réalisé dans la Commune d’Oulad Yaich et consistera en la construction d’un complexe sportif avec des composantes de formation, d’hébergement et de terrains de sport. Le montant qui lui sera consacré est de l’ordre de 12 millions de DH.

Des projets dans le secteur de la santé ont été aussi validés au cours de ce semestre. Il s’agit de la mise en place d’établissements d’offre de services sanitaires de proximité, tels la clinique d’oncologie de Béni Mellal et le Centre de santé d’El Kbab. Ces projets totalisent un montant d’investissement de 80 millions de DH.

Côté création, le nombre d'entreprises créées par l'intermédiaire du CRI au cours du premier semestre 2017 a atteint 337 unités. La SARL demeure la forme juridique de prédilection pour les entrepreneurs (65% du total des créations). Le montant déclaré des capitaux des entreprises créées a atteint 38,4 millions de DH. Ces capitaux seront  investis dans les secteurs des services, du BTP et du commerce (respectivement 30%, 30% et 24%). Des créations qui vont générer, à terme, 750 nouveaux emplois.

En outre, d’autres projets permettront d’initier la dynamique industrielle tant attendue au niveau de la province de Khénifra. Il s’agit, entre autres, de l’unité de production de ciment colle dans la commune Sidi Lamine, d’un montant de 15 millions de DH et d’une unité de fabrication de matériaux de construction à la commune Moha Ou Hammou Zayani d’un montant de 31 millions de DH.
D’autres localités, notamment  montagneuses, vont connaître la même dynamique. Ainsi, la commune d’Aghbala  accueillera un projet agro-industriel consistant en la mise en place d’une unité frigorifique d’une capacité de 2.200 tonnes de pommes par an. Le montant d’investissement prévu est de l’ordre de 30 millions de DH.

Dans le BTP, un grand projet, structurant et intégré, sera réalisé dans la ville de Béni Mellal pour un montant d'investissement dépassant un milliard de DH. Ce projet viendra étoffer l'offre en habitat de qualité dans la région et aussi en logements sociaux (2.900 appartements).

Dans le secteur touristique, plusieurs projets validés devraient valoriser davantage certains sites touristiques de la Région. Tel est le cas du site Bin El Ouidane qui a pu attirer trois projets qui permettraient de diversifier l’offre touristique en matière d’hébergement et de divertissement. Hôtels, espaces de loisirs et de sport, villas et maisons d’hôtes sont prévus. Le montant global d’investissement attendu est d’environ 120 millions de DH.

Intelligence économique territoriale

La stratégie d’attractivité de la Région Béni Mellal-Khénifra est axée sur l’intelligence économique territoriale, la structuration de l’offre de la région et le ciblage réfléchi des investisseurs. Structuration qui repose, selon les pouvoirs publics, sur l’installation des infrastructures et des équipements nécessaires à l’accueil des investisseurs en termes d’accessibilité, de logistique, de formation et d’un foncier dédié.
Par ailleurs, plusieurs projets structurants contribuent à l’amélioration de l’attractivité de la Région Béni Mellal-Khenifra et de la compétitivité des entreprises installées au niveau de son territoire. C’est le cas notamment de l’agropole de Béni Mellal avec sa plateforme industrielle intégrée et dont les travaux de la première tranche sont déjà achevés. Cette importante structure permettra d’offrir aux investisseurs des lots industriels aménagés selon des standards internationaux, dans un espace de 204 ha regroupant tous les services de support (approvisionnement, logistique, stockage, laboratoires d’analyse, services administratifs…).

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc