Brèves internationales

Brèves Internationales

Par L'Economiste | Edition N°:5087 Le 16/08/2017 | Partager

■ Propriété intellectuelle: Pékin répond à Trump
Pékin a mis en garde les Etats-Unis contre de possibles représailles après l’annonce par Washington d’une enquête la visant sur le dossier de la propriété intellectuelle.
Le président américain a signé en début de semaine un «mémorandum» demandant à son représentant au Commerce (USTR) Robert Lighthizer de mener une enquête pour déterminer si la politique commerciale chinoise nuit aux entreprises américaines dans ce domaine. Cette annonce intervient en pleine escalade des tensions dans le dossier nord-coréen.
Donald Trump ayant exhorté la Chine, principal allié de Pyongyang, à agir davantage pour faire pression sur son voisin. Lundi 14 août, Pékin a annoncé suspendre «entièrement» ses importations de fer, de plomb, de minerais et de produits de la mer en provenance de Corée du Nord, en application des nouvelles sanctions de l’ONU.

■ Qui sont ces jihadistes français?
L’homme qui a foncé sur une pizzeria lundi soir en région parisienne, tuant une adolescente et blessant 13 personnes, avait absorbé une forte quantité de médicaments et présente de «graves troubles» psychologiques.
Dans un pays traumatisé par une série d’attentats depuis deux ans, les autorités françaises avaient écarté dès lundi soir une piste terroriste, moins d’une semaine après une attaque à la voiture-bélier contre des militaires en banlieue ouest de la capitale.
Selon une récente étude de chercheurs français de Cesdip (une unité de recherche du centre national de la recherche scientifique CNRS) et l’Inhesj (Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice), «les jihadistes» détenus en France ont des «parcours très divers, plus marqués par des difficultés familiales initiales et l’acquisition de ferventes convictions religieuses, voire politiques, que par une trajectoire de délinquance».
L’étude ajoute qu’ils ont «des connaissances rudimentaires mais suffisantes sur les questions internationales». Elle note aussi que «la confrontation avec l’étranger (réseaux, voyages, récits de combattants étrangers, expériences de terrain) joue un rôle crucial dans leur radicalisation».

■ Algérie: Le Premier ministre limogé
Le Premier ministre algérien, Abdelmadjid Tebboune, a été démis, hier mardi de ses fonctions trois mois après sa nomination à la tête du gouvernement, selon des médias officiels. Il cède sa place à Ahmed Ouyahia, jusqu’ici chef de cabinet du chef de l’Etat. Il est également le patron du Rassemblement national démocratique (RND), deuxième parti d’Algérie et allié crucial du FLN, parti du président Abdelaziz Bouteflika. Les médias privés algériens s’étaient fait l’écho ces derniers jours d’une sévère lettre de recadrage adressée par Bouteflika à son Premier ministre, critiquant notamment les récentes mesures limitant les importations de nombreux produits.

■ Liberté religieuse, nouveau pronostic
Les crimes commis par le groupe terroriste dit Etat islamique (EI) demeurent la principale préoccupation des Etats-Unis dans leur rapport annuel sur la liberté religieuse dans le monde publié hier mardi. L’étude recense aussi les discriminations contre les musulmans et l’antisémitisme en Europe. Comme chaque année, ce panorama sur l’état de la liberté de culte et de croyance dans près de 200 pays dont le Maroc dresse un sombre tableau.
Les pays désignés par Washington comme les plus préoccupants dans ce domaine restent l’Arabie saoudite (pourtant un allié-clé des Etats-Unis au Moyen-Orient), l’Iran, la Chine, l’Erythrée, le Soudan, la Birmanie, la Corée du Nord, le Turkménistan et l’Ouzbékistan, auxquels a été ajouté cette année le Tadjikistan. Mais comme l’an dernier, le département d’Etat américain a choisi de mettre l’accent sur les actes commis par les terroristes de l’EI en Irak et en Syrie.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc