Habillage_leco
Analyse

Errachidia cherche un nouveau modèle touristique

Par Sabrina BELHOUARI | Edition N°:5083 Le 09/08/2017 | Partager
Une «destination d’étape» malgré son grand potentiel touristique naturel et culturel
La vision 2020 promet l’amorçage de plusieurs projets thématiques
Le tourisme scientifique et durable en perspective
errachidia_5083_trt.jpg
La province d’Errachidia recèle de nombreux sites historiques, tels que les vestiges de l’ancienne Sijilmassa, le Mausolée My Ali Cherif, la ville historique de Rissani à environ 100 km d’Errachidia, le ksar de Rissani et les anciennes demeures qui représentent une richesse et curiosité culturelle pour le visiteur. Le musée de Sijilmassa qui illustre la richesse et la diversité culturelle et ethnique du grand Tafilalet vaut également le détour (Ph. SB)

 

Une nuitée, c’est la moyenne de séjour à Errachidia. Difficile de se défaire de cette réalité qui ressort à chaque bilan de l’activité touristique de la province. Pourtant, les dernières statistiques du cumul janvier-mai 2017 de la fréquentation touristique à Errachidia fait montre d'une évolution à deux chiffres des principaux indicateurs. Il en ressort ainsi une évolution de +28% en termes d’arrivées, et de +31% en termes de nuitées par rapport à la même période en 2016.

De même, les établissements d’hébergement classés ont enregistré une évolution+31% en termes de nuitées au niveau de la province. Mais il semble que ce flux important ne soit pas suffisant pour faire d’Errachidia une destination touristique à part entière, où le séjour dure plus qu’une nuitée. «Beaucoup de chantiers sont en cours ou en projet dans le cadre de la nouvelle version de la vision 2020 pour la région.

Cela inclut par exemple la mise à niveau de l’infrastructure touristique, mais aussi l’introduction de nouveaux produits touristiques comme le tourisme scientifique et le tourisme durable», assure Majid Laabab, délégué du Ministère de Tourisme à Errachidia. En trois ans seulement, l’Office national marocain de Tourisme veut déployer 459 millions de DH d’investissements pour la région Draa-Tafilalet! Une grande ambition pour une région aussi jeune qui cherche encore un modèle économique qui tienne. Cette annonce faite lors de l’éductour organisé récemment dans 5 provinces de la région (Errachidia, Tinghir, Erfoud, Zagora et Ouarzazate) affiche la volonté de miser sur les acquis tout en apportant de nouveaux produits.

L’un des programmes phares de la nouvelle stratégie touristique dans le province est le projet «Protection et Valorisation par le Tourisme Durable des zones fragiles et Fragilisées», avec comme site pilote la zone de Merzouga. Très prisée pour ses dunes, ses nuits étoilées et ses couchers de soleil légendaires, Merzouga fait les frais d’un flux touristique important qui nuit à son écosystème oasien. Le programme qui sera déployé sur 3 années en partenariat avec le Pnud et le Ministère du Tourisme, vise trois axes prioritaires: réglementer l’activité de bivouacs, organiser la signalétique des hébergements et sites touristiques mais surtout la réglementation des sports mécaniques qui se font dans cette zone.

programme_errachidia_083.jpg

Visant le développement local au niveau de l’arrière-pays, ce programme devrait contribuer à l’amélioration des conditions de vie de la population rurale et à la création de l’emploi

Pour ce dernier point, le programme a validé un zonage pour la pratique de l’activité des sports mécaniques avec le Comité de Gestion local (GSL), située désormais au niveau de Hassi labied, Merdani  et Kemkemia. Le projet a été piloté avec la Commune de Taous et avec l’assistance technique du Ministère de l’intérieur américain. Concernant l’activité de bivouacs, le programme a identifié un zoning situé autour de Merdani et Kemkemia, alors qu’un cahier des charges est en cours d’étude pour encadrer l’activité. Quant à la mise en place de la signalétique touristique des hébergements touristiques, les travaux ont été achevés au niveau de Merzouga et Hassi labied dans la commune de Taous.

En outre, le projet a abordé l’aspect environnemental en lançant un réseau d’assainissement au niveau de la commune de Taous pour le traitement des déchets solides et liquides, et dont le chantier est actuellement en cours. La province d’Errachidia mise également sur le programme de «Développement Intégré du tourisme rural et de Nature au Maroc à l’horizon 2025».

En s’appuyant sur la complémentarité entre les différentes actions des intervenants et de leurs stratégies sectorielles pour le développement local au niveau des arrière pays, ce programme devrait contribuer à l’amélioration des conditions de vie de la population rurale et à la création de l’emploi. Plusieurs projets ont déjà été entamés dans ce sens (voir tableau). En somme, il y a des acquis sur lesquels se base la nouvelle vision touristique de la province, avec un travail important sur la recherche de nouveaux marchés touristiques émetteurs.

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc