Courrier des Lecteurs

Laâyoune: La ville devient plus attractive

Par L'Economiste | Edition N°:5079 Le 03/08/2017 | Partager
transfert_neymar_079.jpg

■ Une flopée de nouveaux projets
Les projets récemment lancés à Laâyoune pour aménager la place «Tel Attoyour» ou encore ses principales avenues représentent de l’eau bénite pour la ville.
Ces programmes de réaménagement permettront en effet d’attirer davantage de touristes et de changer l’image souvent péjorative de la région.
En effet, Laâyoune a longtemps été perçue comme une ville «morte» et sans activité, boudée par les touristes et tournant économiquement au ralenti. Néanmoins, ces projets ne suffiront pas à changer la donne.
Il me semble ainsi essentiel d’y attirer davantage d’investisseurs et de multiplier les projets touristiques. Cela consiste à accroître le nombre d’hôtels, à valoriser les sites historiques et à moderniser ses stations balnéaires…
T.P.

■ Des vacances pour toute la famille
 L’organisation de colonies de vacances par le ministère de la Jeunesse et des sports à Laâyoune est une initiative vraiment appréciée. Occuper nos enfants, neveux et petits cousins dans des activités ludiques et éducatives est un moyen pour nous reposer en toute tranquillité, et à cela nous disons oui! Nous savons tous à quel point il est difficile de maintenir les petits occupés tout au long de l'été... Ce programme est donc idéal! Nous attendons avec impatience son élargissement dans les autres villes du Royaume.
H.M.

                                                                    

■ PSG-Monaco à Tanger: Où sont les représentants du football marocain?
J’ai regardé avec grand plaisir le match entre le PSG et AS Monaco qui s’est récemment tenu dans la ville de Tanger. Un match de qualité dans un superbe stade et avec un public des plus enthousiastes. Mise à part la minute de silence en hommage à feu Dolmy, tout s’est déroulé dans les meilleures conditions. Cependant, un point noir fait tache au tableau. En effet, il n’y avait pas un seul représentant du football marocain et de ses glorieux succès à la tribune officielle. Le joueur Hassan Akesbi, ayant fait partie de l’AS Monaco et natif de la ville blanche, était pourtant tout indiqué!
M.A.H.

■ Fête du Trône: un discours saisissant
Le ton du dernier discours royal traduit bien la gravité et le sérieux de la situation politico-sociale au Maroc. Il était plus qu’urgent de rappeler le rôle des fonctionnaires dans leur mission de servir les citoyens marocains.
Une solution doit être trouvée aux maux que subit l’administration publique, entre absentéisme et manque de compétences.  
La place des élus et dirigeants doit être remise en question tout comme leurs discours, fuyant leurs responsabilités sous prétexte de motifs obscurs. Je salue également les forces de l’ordre qui prouvent de jours en jours que le Maroc est capable d’assurer sa propre sécurité et stabilité.
Y.C.
■ Colère légitime pour les bagagistes
C’est une aberration! Comment les patrons de la société RMO ont-ils pu simplement transférer au sein d’une autre entreprise leurs 750 employés? Aucune discussion ni aucune négociation!
Il est parfaitement normal qu’aujourd’hui les employés ne soient pas contents et aient décidé de se mettre en grève... Ils demandent des indemnités et c’est parfaitement légitime. J’espère que la société RMO cèdera au plus vite pour que chacun puisse reprendre son travail normalement!
J.H.

■ Profession d’architecte: Il faut faire le ménage!
J’ai lu avec intérêt les articles sur la profession d’architecte récemment parus sur votre support et je suis entièrement d’accord avec vous sur le fait qu’il est grand temps d’y faire le ménage. J’ai occupé autrefois un haut poste au sein d’une agence urbaine du pays.
A l’époque, le conseil régional du Sud avait demandé des statistiques des dossiers instruits par les architectes du ressort territorial de chaque agence et j’ai été surpris de constater qu’un architecte de Zagora signait à lui seul des centaines de dossiers... Mais il ne s’agit que d’un point noir parmi tant d’autres.
D’autres problèmes doivent également être pointés du doigt… Il est en effet grand temps que les institutions de contrôle réalisent convenablement leur travail. Par ailleurs, est-il logique que le Royaume ne dispose que d’une seule école d’architecture?
B.O.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc