Régions

Oriental: 4.000 lycéens formés à l’entrepreneuriat

Par Ali KHARROUBI | Edition N°:5079 Le 03/08/2017 | Partager
Inclure la formation à l’entrepreneuriat au sein des établissements scolaires
Stimuler l’esprit d’initiative privée chez les jeunes
oriental-lyceen-entrepreunariat-079.gif

Le prix coup de cœur consacre l’implication d’un groupe de lycéens dans une approche éco-environnementale (Ph. A.K)

4.000 jeunes de Nador, Berkane et Oujda ont été formés à l’entrepreneuriat grâce à un partenariat Unicef/Injaz Al-Maghrib. Une collaboration qui engage également le programme Forsa de la Coopération canadienne, le Conseil régional de l'Oriental, l'Académie régionale de l’éducation et de la formation et plusieurs entreprises locales. Le but est double, inclure la mise en place des programmes de formation à l’entrepreneuriat au sein des établissements scolaires et créer un changement dans la vie des élèves en les initiant à des prises de position personnelles inspirées du monde de l’entreprise.

Deux années après le lancement de ce projet, les bons réflexes commencent à s’installer et les performances des finalistes de la compétition de la meilleure junior entreprise 2017 de l'Oriental en témoignent. «Parce que chaque enfant compte, nous allons capitaliser sur les acquis et associer des enfants de l’école publique aux nouvelles approches pour consolider l’esprit entrepreneurial. Nous ambitionnons également à faire ouvrir l’école sur son environnement professionnel», précise Regina De Dominicis, représentante de l’Unicef au Maroc.

La compétition clôture 4 mois d’intenses d’activités entrepreneuriales des lycéens pour les aider à créer leurs juniors entreprises, marketer et vendre leurs produits ou services et, pour finir, présenter leurs projets devant un jury composé de professionnels, entrepreneurs et encadreurs pédagogiques.

Le premier prix de la meilleure junior entreprise 2017 a été remporté par les élèves du lycée Abdelkarim Khettabi de Nador pour leur produit T-Éco. Ils auront le mérite et la difficile tâche de représenter l’Oriental aux phases finales du concours national qui aura lieu en septembre prochain. Quant au prix coup de cœur, il est revenu aux élèves du lycée Maghreb Arabe d’Oujda.

                                                                

Les 8 juniors entreprises finalistes

Du sac de course éco à l’arrosage de pot par une plaque solaire, en passant par l’optimisation de l’éclairage public, la junior entreprise de l’Oriental innove pour faciliter le quotidien et contribuer à l’émergence d’un esprit innovateur chez les jeunes

■ T-Éco
L’entreprise T-Éco, qui a représenté le lycée Abdelkarim Khettabi, de Nador, œuvre dans le domaine de production de la nouvelle génération de pots qui disposent d’un réservoir et d’une pompe pour son auto-arrosage, ainsi que d’une plaque solaire pour alimenter la partie électrique du pot.

■ Feme
Feme est une junior entreprise du lycée technique Maghrib Arabi Oujda, spécialisée dans les prestations et produits liés à l’énergie respectueuse de l’environnement. Le produit de Feme (nommé Smart Road) est un système d’optimisation de l’éclairage public avec un capteur ultrason pour économiser l’énergie. Le concept permet de préserver les lampadaires éteints (ou avec un éclairage réduit), tant qu’il n’y a aucun mouvement dans les rocades, une fois qu’un véhicule ou une personne s’approche, les lampadaires s’allument automatiquement. Smart Road prend en considération les facteurs climatiques (brouillard, précipitations, etc.) pour offrir un éclairage adéquat.

■ Adwas
Créée dans le cadre de Company Program au lycée Laymoun de Berkane, Adwas est une junior entreprise œuvrant dans le domaine de santé. Son premier produit, qui porte le même nom de la junior entreprise, est une trousse de premiers soins destinée au grand public. Adwas en amazigh signifie santé.

■ Bra$cout
Bra$cout est une junior entreprise implantée au «lycée Nador» visant un domaine touristique: elle propose un tapis de plage équipé d'une plaque solaire ainsi que d'un conservateur de température.

n Infinite Innovation
L'entreprise Infinite Innovation est une junior entreprise spécialisée dans la fabrication des produits avec des matières premières recyclables. Elle est créée au «lycée Nador».

■ BPM
Implantée au lycée Larbi El Houssaini d’Oujda, Bio porte-monnaie «BPM» est une junior entreprise qui a vu le jour pour consolider la compagne «Zéro mika» et faciliter le quotidien sans sac en plastique! Grâce à son produit qui est un porte-monnaie pour femmes inspiré de l’artisanat marocain qui se transforme en sac de courses: plus besoin de vous encombrer avec les sacs et sachets classiques pour porter vos achats!

■ U Relax
Les jeunes entrepreneurs de «U Relax» représentent le lycée Omar Ibn Abdelaziz d’Oujda. Ils se sont fixés pour mission de transformer le calvaire des longs voyages en détente et bien-être en proposant comme produit un oreiller de voyage qui se transforme en sac à main et contenant tous les accessoires de voyage. U Relax et ses membres partagent les valeurs de la responsabilité citoyenne, l’esprit d’équipe et le volontariat.

■ Spring day
Comme l’indique son nom, Spring day Junior, entreprise sociale créée au lycée Mehdi Ben Barka d’Oujda, vise à insérer un changement radical des personnes à besoin spécifique, en leur offrant un nouvel espoir, une meilleure intégration et un immense élan, grâce à sa prestation: un service de transport pour les personnes à mobilité réduite au niveau de la ville d’Oujda.

De notre correspondant,
Ali KHARROUBI

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc