International

Les États-Unis et la Chine se renvoient la balle

Par L'Economiste | Edition N°:5078 Le 02/08/2017 | Partager
Trump dénonce l’«inaction» de Pékin
Pour la Chine, pas d’amalgame avec le commerce sino-américain
missile_coree_du_nord_078.jpg

Vendredi dernier, Pyongyang a réussi le lancement d’un second missile intercontinental qui, selon des experts, aurait pu frapper la côte ouest des États-Unis (Ph. AFP)

Après les reproches du président américain, Donald Trump, qui accusait la Chine d’«inaction» face au nouveau tir de missile intercontinental, lancé vendredi dernier, Pékin riposte.

«Les Etats-Unis et la Corée du Nord ont la responsabilité en premier lieu de faire avancer les choses et de les faire avancer dans la bonne direction, pas la Chine», a rétorqué Liu Jiey, ambassadeur de Chine aux Nations unies, à des reporters au siège new-yorkais de l'organisation internationale. «Quel que soit le talent de la Chine, ses efforts ne vont pas produire d'effet pratique parce que cela dépend des deux principaux protagonistes», a-t-il insisté. 

Trump, lui, attend de Pékin de prendre des mesures au plus vite pour contenir les ambitions de son voisin. Selon lui, «la Chine pourrait facilement résoudre la question». «Nos stupides anciens dirigeants l'ont laissée engranger des milliards de dollars par an, pourtant elle ne fait rien pour nous avec la Corée du Nord, hormis parler», avait écrit le président américain sur son compte twitter. La réponse du vice-ministre chinois du commerce, Qian Keming, n’a pas tardé: «Le problème du nucléaire nord-coréen et les échanges commerciaux sino-américains sont deux sujets distincts qui n’ont rien à voir et ne doivent pas être discutés conjointement».

De son côté, la Corée du Nord a assuré qu’elle riposterait en cas de provocations militaires de Washington. Pourtant, après le tir de vendredi, les États-Unis ont commencé à multiplier leurs manœuvres. Exercices militaires avec la Corée du Sud, opérations de bombardiers américains B-1B avec les Japonais et les Sud-Coréens, test réussi d’interception d’un missile à portée intermédiaire dans le pacifique… autant d’évenements qui pourraient mettre le feu aux poudres.

Les essais nord-coréens entravent les relations sino-américaines. Le président américain évoque depuis plusieurs mois le spectre d’une action pour mettre un frein aux ambitions du régime Kim Jong-un. Il demande notamment à la Chine, l'unique soutien économique et diplomatique de Pyongyang, de contrôler son voisin.
Kamil Abdelhay HAMDOUCH
avec T.E.G.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc