Régions

Tanger: Le Roi Salmane prépare son séjour

Par Ali ABJIOU | Edition N°:5067 Le 18/07/2017 | Partager
Le Souverain et sa cour font les bons jours du tourisme local
Hôteliers et loueurs de voitures avec chauffeur se frottent les mains
palais-du-roi-salmane-tanger.jpg

Le palais du Roi Salmane à Tanger sur la plage de Jbilat, à Tanger, où le monarque saoudien a pris l’habitude de passer ses vacances d’été depuis qu’il était prince héritier (Saisie: Google map)

A Tanger, tout le monde ne parle que de cela. L’arrivée du Roi Salmane d’Arabie saoudite est imminente et les rumeurs sur son éventuelle annulation ont fait le tour de la toile. Viendra-t-il ou non, nul ne peut percer le secret de l’agenda d’un chef d’Etat et les aléas qui le dictent. Mais tout porte à croire que le 20 juillet, l’avion du monarque saoudien devrait atterrir sur le tarmac de l’aéroport d’Ibn Batouta de Tanger comme il le fait depuis son accession au trône et bien avant, lorsqu’il était prince héritier. 
La résidence du monarque saoudien sur la plage de Jbilat, près d’Achakkar est en effet depuis quelques mois en effervescence pour préparer l’arrivée du roi Salmane, grand amoureux de Tanger et de son climat. Ce dernier y a construit en effet un palais digne des mille et une nuits qui, chaque année, subit de grandes transformations pour réparer les effets de la brume marine. Il y dispose de tous les éléments nécessaires pour son confort avec une grande tente pour les soirées face à la mer et même d’un héliport. Autour du palais se situent diverses installations avec des résidences pour la cour rapprochée du monarque ainsi que des annexes dont une clinique. Pour le reste de la cour, que certains évaluent à plusieurs centaines, il est fait appel à des villas et des chambres d’hôtel parmi les palaces de la ville. 
Selon plusieurs hôteliers, des centaines de réservations ont été confirmées à partir du 20 juillet, le séjour du monarque pouvant durer près d’un mois dans la capitale du détroit. L’été dernier, ce sont quelque 800 chambres d’hôtel et des dizaines de villas meublées qui ont été mobilisées pour le Roi Salmane et sa cour, en plus de plusieurs dizaines de limousines de luxe, une aubaine pour les acteurs touristiques régionaux.
Le monarque saoudien avait d’ailleurs transformé Tanger en véritable capitale de la diplomatie arabe en ayant reçu divers chefs d’Etat de la région et du Moyen-Orient, alors en pleine crise yéménite, un scénario qui risque bien de se répéter avec l’enlisement de la crise avec le Qatar.

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc