Entreprises

Courtage immobilier: Cafpi peaufine son offre

Par Nadia DREF | Edition N°:5067 Le 18/07/2017 | Partager
Crédits personnels et produits d’assurance proposés dès septembre
Ouverture de 8 nouvelles agences dans les 18 mois prochains
courtage-immobilier.jpg

L’ouverture de nouvelles zones à l’urbanisation a conduit à une baisse des prix du foncier, du neuf et de l’ancien 

L’équipe de Cafpi Maroc sort son artillerie lourde. Après huit ans d’exercice sur le marché du courtage immobilier, le cabinet adopte une nouvelle stratégie, plus agressive.  «Nous assistons à un retournement du marché. Maintenant le client devient roi alors qu’avant le promoteur immobilier était en position de force», annonce Ghali Chraibi, directeur général de Cafpi Maroc. Avec une offre abondante, l’ouverture de nouvelles zones à l’urbanisation induisant une baisse des prix du foncier, du neuf et de l’ancien, une révision des taux, un tassement des transactions et des mises en chantiers… Le client, devenu exigeant, cherche un produit de qualité avec un meilleur rapport qualité-prix, surtout pour les primo-accédants ciblant un bien inférieur à 1 million de DH.
Le courtier en prêts immobiliers affirme qu’il dispose de taux préférentiels négociés avec 7 banques marocaines. «Nos conventions sont nationales. Toutefois, nous militons pour que les banques fassent une réflexion sur des produits régionalisés», escompte Ghali Chraibi. Et d’ajouter: «Il est plus facile actuellement de négocier des conditions préférentielles pour Casablanca car le marché est très concurrentiel. Les taux que nous arrivons à avoir sont très intéressants. A mon avis, c’est le moment d’élargir ces conditions aux autres régions».
Pour mieux répondre aux attentes de cette clientèle et élargir son périmètre d’intervention, Cafpi compte ouvrir 8 nouvelles agences au cours des 18 mois prochains dont la première a, d’ailleurs, été inaugurée récemment à El Jadida. D’autres ouvertures suivront à Casablanca, Agadir, Kénitra, Marrakech... 
Par ailleurs, le management travaille actuellement sur l’obtention des autorisations nécessaires pour l’octroi de crédits à la consommation  et des produits d’assurance dédiés à l’immobilier afin de compléter l’offre dès septembre prochain. Les prêts personnels serviront à payer les avances, les frais de notaires et d’enregistrement ou encore le réaménagement du bien. 
Cafpi a déjà déposé une demande pour l’obtention d’un agrément en tant que courtier d’assurances. Pour le moment, le cabinet veut proposer des produits relatifs à l’assurance habitation, décès, perte d’emploi… ciblant les futurs acquéreurs. Rien n’empêche qu’à l’avenir, il puisse proposer d’autres produits. 
«Nous voulons permettre à nos clients de choisir l’offre qui leur convient en matière d’assurance habitation. En leur proposant des produits de différentes compagnies, ces derniers auront leur mot à dire dans le choix de leur package», souligne le DG de Cafpi Maroc. 
Autre promesse du courtier immobilier: la réduction de la durée de déblocage des crédits qui est aujourd’hui de 45 jours. «Nous travaillons avec nos partenaires bancaires afin de réduire ce délai à 15 jours. Ceci fera le bonheur à la fois des clients et des promoteurs qui soulageront leur trésorerie».

 Un marché porteur

En 8 ans d’exercice, Cafpi Maroc a financé, en partenariat avec les banques, l’achat de logement d’une valeur de 1,5 milliard de DH, soit entre 5 et 6% de la production nationale du crédit bancaire. Le courtier immobilier revendique la première place en tant que prescripteur extérieur pour les banques.
Côté tarifs, Cafpi annonce une fourchette entre 5.000 et 8.000 DH par dossier à supporter par l’acquéreur. «Nous réalisons 80% de notre chiffre d’affaires auprès des banques partenaires», souligne le management de Cafpi Maroc qui revendique 95% de part de marché du courtage immobilier. 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc