Economie

Transit des MRE: La logistique en place

Par Mohamed CHAOUI | Edition N°:5061 Le 10/07/2017 | Partager
17 bateaux mobilisés pour la traversée des MRE
102 millions de DH pour améliorer l'accueil aux portes
Concentration sur les investisseurs MRE via une convention avec la CGEM
normal_port_tangermed_-_transit_mre_21092016_ph_adam_3.jpg
 

Pas moins de 27 bateaux sont affectés pour assurer la navette entre les deux rives de la Méditerranée. Abdelkrim Benatik, ministre en charge des MRE et des Affaires de la migration, est depuis des semaines mobilisé pour que cette opération, la première qu’il prend en charge, se déroule dans les meilleures conditions. Son souci est de réduire au maximum les temps d’attente aux frontières de nos MRE, fatigués par la route. A l’arrivée, cela ne doit pas dépasser une demi-heure. Une heure au retour massif, même lors du pic des 26-27 août. En tout cas, le ministre rappelle la baisse du prix du billet du bateau intervenue la première fois depuis 15 ans. Effectivement, par le passé, les MRE se plaignaient de hausses régulières des tarifs de la traversée, particulièrement pour les véhicules. Outre la flotte en activité, un bateau reste en réserve pendant toute la durée du transit, du 5 juin au 5 septembre. Ce navire interviendra en cas de débordement. Le coût de cette opération s’élève à 30 millions de DH.
Pour renforcer ce dispositif d’accueil, la RAM est également de la partie. Si en 2003 la compagnie aérienne organisait 560 voyages par semaine, elle compte assurer 1.240 vols avec 56 appareils, précise Benatik. Cette capacité est renforcée par la desserte de 42 compagnies aériennes charter qui opèrent l’été, avec l’ouverture de lignes reliant plusieurs villes européennes à, notamment Nador, Al Hoceïma et Oujda. 
Pour le transit de cette année, la Fondation Mohammed V de solidarité, rodée à cet exercice, a mis en place la logistique nécessaire pour assurer un meilleur accueil à la communauté marocaine. En effet, ils étaient plus de 420.000 ressortissants marocains et 55.000 véhicules mardi dernier à avoir franchi la frontière pour venir passer leurs vacances au Maroc. Le pays vit déjà depuis quelques jours au rythme des vacances d’été des MRE. Pour accompagner cette opération, la Fondation Mohammed V pour la solidarité a mobilisé 122 médecins, 138 infirmiers et 47 ambulances. Mais pour préparer ce transit, deux grandes réunions ont eu lieu en mai dernier. La première, le 4 mai, sous coordination du ministère de l’Intérieur, a porté sur toute la partie logistique, avec tous les départements concernés. L’autre réunion avec la partie espagnole a eu lieu le 16 mai dernier à Agadir. Ce pays voisin autorise la Fondation Mohammed V à intervenir sur son territoire pour assurer un meilleur accueil. Ce sont 409 assistantes sociales qui sont sur le terrain, au Maroc et en Espagne, pendant la période de transit. 
Mais Benatik, comme son prédécesseur, a les yeux rivés sur les investissements. D’ailleurs, son ministère signera le 27 juillet une convention avec la CGEM sur «la région 13», destinée aux MRE. L’idée est de mettre à leur disposition toutes les informations relatives aux investissements. Selon Benatik, le Fonds spécial, destiné au soutien des investissements des MRE n’a pas été consommé. L’Etat participe à hauteur de 5 millions de DH dans le financement de chaque projet, à condition que le MRE ramène 25% du montant total en devises. En outre, dans chaque wilaya, un guichet unique sera consacré aux MRE. Idem pour la Conservation foncière, particulièrement avec la nouvelle application mise en place, qui alerte le propriétaire pour chaque modification intervenue dans son titre foncier.
Cependant, avant d’arriver à cette période d’affluence, plusieurs initiatives ont été menées. Ainsi, des ports ont fait l’objet de mise à niveau dont l’objectif est d’améliorer l’accueil des arrivées. Ces opérations ont concerné TangerMed, Tanger-ville, Al Hoceïma et Nador. Elles ont coûté 102 millions de DH.
 

37% des MRE vivent en France

La communauté marocaine la plus importante se trouve en France, avec 1,34 million de personnes, soit 37% du total. Elle est suivie par les Marocains d’Espagne dont le nombre atteint 898.855 et d’Italie avec 611.947. La Belgique accueille 358.716 Marocains, la Hollande 295.438 et l’Allemagne 146.998. Dans le monde arabe, à peine 48.730 Marocains vivent en Arabie saoudite et près de 47.000 aux Emirats arabes unis.

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc