Entreprises

E-commerce: Jumia veut devenir un mall virtuel

Par Nadia DREF | Edition N°:5060 Le 07/07/2017 | Partager
Après 5 ans d’existence, la société se retire de la vente directe pour devenir intermédiaire
Le DG d’Avito rejoint la plateforme pour doper les ventes

Nouveau tournant pour la plateforme de e-commerce Jumia qui fête ses cinq ans d’existence. La société veut se concentrer sur son cœur de métier et devenir un mall virtuel. Le management a décidé de se désengager complètement de l’activité retail qui représente 15% de son activité et développer davantage Jumia pour en faire une place de marché (market place). 
Cette nouvelle mission vient d’être confiée au DG d’Avito, Larbi Belrhiti, qui va rejoindre le groupe dès le 14 juillet. Belrhiti succèdera à Bastien Moreau, qui a occupé le poste de PDG de Jumia Maroc durant les trois dernières années. Ce dernier a été promu dans d’autres responsabilités du groupe qui a décidé d’installer ses équipes centrales à Dubaï.
«Le marché a atteint une certaine maturité. Outre le développement de la place de marché, ma mission consistera à accélérer le trafic et la notoriété de la marque. Plus l’offre est abondante, plus les prix baissent et plus les clients sont satisfaits», fait valoir le nouveau directeur général. «Jumia est prête à décoller et le challenge va être de changer les habitudes de millions d'utilisateurs marocains pour les inciter à utiliser Internet pour leurs achats ainsi que celles des commerçants pour vendre sur la toile», précise Larbi Belrhiti. 
Le management veut faire de Jumia un succès encore plus grand. Il ambitionne d’augmenter le nombre de partenaires intéressés par la vente de leurs articles en ligne. «Notre ambition est de développer un écosystème autour de Jumia et aider nos partenaires à se développer», soutient Bastien Moreau. 
Les cinq premières années de Jumia Maroc ont été consacrées à l’implémentation de la plateforme e-commerce et des infrastructures. La société a ouvert 10 entrepôts (Marrakech, Rabat, Fès…) et a développé une flotte de 200 livreurs permettant la remise des produits en 24 heures et la facilitation des retours. En trois ans, l’indicateur de satisfaction client est passé de -14 à 60, précise le management. 
«Nous avons multiplié notre chiffre d’affaires par 5 sur les 3 dernières années et avons renforcé d’une manière significative l’expérience client», confie Bastien Moreau. 
Jumia, qui emploie 350 personnes au Maroc, compte plus de 3 millions de visites par mois, une offre composée de plus de 41.000 produits commercialisés par plus de 1.400 vendeurs. Côté commandes, la barre du  million a été franchie, il y a huit mois. C’est la téléphonie mobile qui représente le plus gros des ventes, soit 50% du chiffre d’affaires réalisé. Les chaussures pour hommes cartonnent également, mais dans une moindre mesure. Les Casablancais représentent 20% des acheteurs, suivis des habitants de Rabat (16%), de Marrakech (13%), d’Agadir, de Tanger... Le panier moyen, quant à lui, tourne autour de 60 euros actuellement. 
Concernant les opérations «Black Friday», Jumia a écoulé 40.000 produits en 2015 et 60.000 produits en 2016. Pour cette année, le site marchand compte reconduire cette performance du 17 au 28 juillet. 

Première unicorne africaine

Appelé auparavant Africa Internet Group, Jumia est une start-up de 9 filiales présentes dans plus de 40 pays africains dont le Maroc, l’Egypte, la Côte d’Ivoire, Nigeria… Le groupe opère dans plusieurs secteurs d’activité qu’il a réussi à inscrire dans le monde de l’économie digitale dont la restauration, la vente d’articles divers en ligne, la réservation d’hôtels, l’automobile, l’habitat ou encore la recherche d’emploi. Le groupe emploie plus de 3.000 personnes à travers le continent africain.
En 2016, Jumia a convié de nouveaux investisseurs tels que Goldman Sachs, Orange, Axa, CDC pour rejoindre les investisseurs historiques, MTN Group, Millicom et Rocket Internet. En atteignant un seuil de valorisation de 1 milliard d’euros, elle devient donc la première unicorne africaine.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc