Dossier Spécial

Oriental: Une offre de formation pléthorique

Par Ali KHARROUBI | Edition N°:5057 Le 04/07/2017 | Partager
130 formations à l’UMP d’Oujda
Plus de 10.000 étudiants pour la prochaine rentrée universitaire
Elle couvre les villes d’Oujda, Nador et El-Hoceïma
unveriste-oriental-057.jpg

Les différents établissements supérieurs de l’Oriental assurent 140 formations masters et études doctorales. Pour cette année universitaire, plus de 6.000 étudiants obtiendront leurs diplômes de fin d’études et seront confrontés à la réalité de l’emlpoi (Ph. A.K)

Une fois le bac en poche, les 11.318 nouveaux bacheliers de l’Oriental (56,31% taux de réussite en 1re session) n’ont que l’embarras du choix: poursuivre leurs études supérieures dans l’unique université de la région ou dans des écoles semi-publiques et instituts privés, ou bien évidemment s’envoler vers d’autres latitudes.

universite_oriental_057.jpg

Même les instituts privés sont équipés de laboratoires pour assurer des formations en conformité avec le secteur entrepreneurial (Ph. EHEIO)

Pour ceux qui choisiraient de rester, l’Université Mohammed Premier (UMP) dispose d’un large éventail de formations académiques et gère de nombreux programmes de recherche-développement de stature internationale. Classée dans le top 5 des meilleures universités marocaines en termes de performances académiques et scientifiques, elle se veut un vivier pour l’émergence d’élites intellectuelles et scientifiques via des pôles d’excellence.

universite_oriental_4_057.jpg

L’offre pédagogique de l’Université Mohammed Premier d’Oujda est assurée par dix facultés et écoles réparties sur trois villes Oujda, Nador et El Hoceïma
Source: UMP

Son campus universitaire s’étale sur trois sites distants incluant les villes d’Oujda, de Nador et d’El Hoceïma. Elle dispose également d’un campus de transfert de technologies et d’expertise dédié aux acteurs socioéconomiques et d’un Centre hospitalier universitaire (CHU) équipé de matériel de pointe. Au cours de la saison universitaire 2016/2017, elle a accueilli 55.362 étudiants. Un chiffre qui sera renforcé par plus de 10.000 nouveaux bacheliers pour l’année universitaire 2017/2018, précise-t-on auprès de la présidence de cette université.

Deux types d’inscriptions sont proposées: des établissements à accès ouvert (Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales-Oujda, Faculté des lettres et sciences humaines-Oujda, Faculté des sciences-Oujda et Faculté polydisciplinaire de Nador) et des établissements à accès régulé (Faculté de médecine et de pharmacie-Oujda, École supérieure de technologie-Oujda, École nationale des sciences appliquées d’Oujda, École nationale de commerce et de gestion d’Oujda, École nationale des sciences appliquées d’El Hoceïma et Faculté des sciences et techniques d’El Hoceïma. Ces formations sont ponctuées par des Deug (Diplôme des études universitaires générales), DUT (Diplôme universitaire de technologie), LEF (Licence d’études fondamentales), LP (Licence professionnelle), LST (Licence en sciences et techniques), MF (Master fondamental), MS (Master spécialisé), DIE (Diplôme d’ingénieur d’Etat), DENCG (Diplôme des écoles nationales de commerce et de gestion), D (doctorat), DEM (doctorat en médecine) et HU (Habilitation universitaire). Au total 130 masters, 56 laboratoires et 5 centres de recherches sont répartis sur l’ensemble des établissements de l’UMP.

                                                                                             

Le privé aussi représenté

universite_oriental_3_057.jpg

À travers ses formations initiales, l’Ifmeree cherche à doter les entreprises de techniciens spécialisés, immédiatement opérationnels dans les métiers des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (Ph. A.K)

A Oujda, 4 écoles privées élargissent l’offre de formation post-bac. Il s’agit de HEM Oujda qui est installée dans l’Oriental depuis 2013 pour accompagner le développement que connaît cette région, avec la mise en place d’un campus à Oujda; qui compte actuellement 70 étudiants. Pour y accéder les inscriptions se font à partir d’un concours écrit et oral, suite à l’étude du dossier.

On retrouve également HECI Business School dont le  concours est ouvert aux bacheliers et donne accès au programme Grande-école de HECI Business School, 1er réseau d’enseignement supérieur privé au Maroc. HBF Oujda, l’Institut des Hautes études bancaires et financières HBF Oujda est un établissement d’enseignement supérieur privé qui offre des formations type bac+3, Bachelor et Master, adaptées aux besoins des recruteurs dans les filières: assurance, banque/finance et marketing.

Et enfin, l’Ecole des hautes études d’ingénierie d’Oujda, EHEI a ouvert à Oujda en 2011. Elle propose une formation d’ingénieurs, étalée sur cinq ans dont: un premier cycle préparatoire de deux ans permettant aux élèves ingénieurs d’acquérir un enseignement scientifique et technique de base (mathématiques, physique, technologie, informatique) et une formation humaine (langues et techniques d’expression et de communication). Un cycle d’ingénieurs d’une durée de trois ans dans trois spécialités: génie informatique, informatique/gestion et génie des systèmes industriels.

                                                                                             

Les structures parallèles en commun

■ Le Campus universitaire de transfert de technologie et d’expertise (CU2TE)
Logé au sein de la Technopole d’Oujda, le CU2TE a pour mission principale d’accompagner les acteurs socioéconomiques dans leurs quêtes de recherche et d’innovation au même titre qu’un haut-lieu incubateur d’entreprises. Le CU2TE est doté de quatre plateformes de recherches dédiées aux thématiques des énergies renouvelables et l’efficacité énergétique; l’eau, les mines, l’environnement et le développement durable; les plantes aromatiques et médicinales, l’agroalimentaire et les biotechnologies; l’entrepreneuriat/incubateur d’entreprises.

■ L’Ifmeree un exemple de partenariat semi-public/privé
Ouvert en novembre 2015, l’Institut de formation aux métiers des énergies renouvelables et d’efficacité énergétique (Ifmeree) d’Oujda fait partie d’un groupe de trois instituts qui ont pour mission de former des techniciens spécialisés. Il est l’aboutissement d’un partenariat Etat-société anonyme. L’Etat construit cet institut, l’équipe et en délègue la gestion à une société privée. Une société dans laquelle sont actionnaires trois institutionnels (ONEE, Masen et l’Aderee) et deux professionnels (la Fimme et la Feneree). Tous ces intervenants sont actionnaires à mesure de 20%.  Ce partenariat public/privé donne de meilleurs résultats.

■ Le campus du savoir
Le campus du savoir est consacré au savoir et au savoir-faire. Il est constitué de trois composantes: un campus technologique universitaire, un Institut de formation aux métiers des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique et un complexe de formation dans les métiers des nouvelles technologies. Le campus technologique universitaire spécialisé constitue un atout pour les secteurs priorisés liés à la création des richesses. Le complexe de formation dans les métiers des nouvelles technologies de l’information de l’offshoring et électronique de l’OFPPT assure des formations pour les techniciens spécialisés ou non ainsi qu’une formation qualifiante pour 1.000 stagiaires. Il a pour mission d’accompagner l’implantation de la zone offshore d’Oujda, la formation des ressources humaines à travers des cursus spécialisés et certifiés en TIC, offshoring et l’électronique. Ainsi que le renforcement de l’employabilité et l’insertion socioprofessionnelle des jeunes. Quant à l’Ifmeree, il a pour mission d’assurer au personnel des entreprises de ce secteur des formations avant embauche et à l’embauche, ainsi que des parcours de perfectionnement en cours d’emploi, en vue de répondre aux besoins en compétences des entreprises.

■ L’OFPPT
De la formation à l’emploi il n’y a qu’un pas, c’est le slogan de l’OFPPT pour séduire les bacheliers à opter pour la formation professionnelle. 16 établissements sont dédiés à 23 formations des techniciens spécialisés et couvrent toute la région de l’Oriental: 7 à Oujda, 2 à Nador, 2 à Taourirt et 1 à Ahfir, 1 à Berkane, 1 à Bouarfa, 1 à Jerada et 1 à Zaio. Leur capacité d’accueil pour 2017/2018 est de 3.960 stagiaires qui seront choisis par présélection.
n Le Centre des langues
Unique en son genre à l’échelle nationale, ce centre a pour mission principale la promotion de l’enseignement des langues (français, anglais, espagnol, arabe) au profit des étudiants marocains et étrangers afin de faciliter leur intégration dans le système éducatif marocain et de les préparer aux tests linguistiques.
 
■ Le Centre universitaire de développement de la région de l’Oriental (CUDRO)
Le CUDRO est une structure d’interface qui assure le trait d’union entre l’université et son environnement socioéconomique. Ses principales missions consistent à promouvoir et valoriser les résultats de la recherche scientifique en les mettant à la disposition des acteurs socioéconomiques de la région par la conclusion de partenariats stratégiques université-entreprises.

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc