Competences & rh

Antibiotiques naturels: Nouvelle victoire pour Adnane Remmal

Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:5053 Le 28/06/2017 | Partager
Il décroche le Prix de l’inventeur européen 2017 pour son invention basée sur les huiles essentielles
Un pas de plus dans la lutte contre les bactéries résistantes aux antibiotiques
professeur_adnane_remmal_053.jpg

 Le professeur Adnane Remmal se dit fier d’avoir remporté le Prix du public de l’inventeur européen 2017, qu’il qualifie du «prix de la foule». Le Roi lui a adressé un message de félicitations le 17 juin 2017 (Ph. YSA)

Nouvelle consécration pour le chercheur Adnane Remmal. Après avoir remporté le prix de l’innovation pour l’Afrique en mai 2015, le biologiste a reçu, le 15 juin dernier à Venise, le Prix du public de l’inventeur européen de l’année.

En effet, le professeur Adnane Remmal est l’un des chercheurs brillants de la faculté des sciences Dhar El Mahraz (FSDM) à Fès. Nommé, en avril dernier, finaliste pour le prix de l’inventeur européen dans la catégorie des pays non membres de l’UE pour ses travaux sur les antibiotiques, le professeur a su convaincre.

Grâce à cette nomination, le nom de la recherche marocaine se trouve au même rang que de prestigieuses institutions comme le MIT (Massachusetts Institute of Technology). Pour promouvoir son invention basée sur les huiles essentielles, Pr Remmal a mené une véritable campagne sur les réseaux sociaux. A l’issue d’un vote en ligne, sur le site de l’Office européen des brevets (OEB), le Prix du public de l’inventeur européen lui est finalement revenu.

En fait, Remmal a mis en compétition un médicament issu des plantes aromatiques qui combat les infections microbiennes. «J’ai développé une sorte d’alternative au recours systématique aux antibiotiques qui protège et guérit de certaines infections», explique-t-il.

«Ce médicament permet de «booster» l’efficacité des antibiotiques classiques grâce aux propriétés médicinales naturelles de plantes aux vertus bactéricides», ajoute Remmal. L’intérêt de son invention, c’est qu’elle pourrait changer la donne dans la lutte contre les bactéries résistantes aux antibiotiques. «Elle est déjà utilisée par les éleveurs marocains et sera bientôt exportée en Europe et aux USA», indique.

Pour Benoît Battistelli, président de l’OEB, «l’innovation de Remmal offre un nouveau moyen de lutter contre la résistance croissante des bactéries aux antibiotiques». Concrètement, Remmal a montré que les antibiotiques traditionnels et les huiles essentielles naturelles pouvaient être combinés pour décupler leurs effets. «Avec son travail, il contribue largement à développer la recherche pharmaceutique dans son pays natal, le Maroc», renchérit Benoît Battistelli.

Et c’est devant quelque 600 invités du monde de la politique, des affaires, de la propriété intellectuelle et de la science, que Remmal a reçu le prix de l’inventeur européen 2017, à «l’Arsenale di Venizia». Une consécration qui lui a valu un message du Souverain, qui lui exprime «ses chaleureuses félicitations pour son invention «distinguée» permettant de renforcer l’efficacité des antibiotiques classiques grâce aux propriétés médicinales naturelles de plantes aux vertus bactéricides.

Je suis convaincu que ce sacre international mérité constituera un fort stimulant pour Remmal afin de poursuivre ses recherches ainsi que pour les générations montantes de chercheurs marocains», estime le Souverain.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc