Entreprises

Technopark: Près de 260 PME gagnent en compétitivité

Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:5050 Le 21/06/2017 | Partager
C’est le fruit d’un partenariat avec Microsoft, IBM et Salesforce
Objectif: ouvrir leurs plateformes à titre gracieux
L’ensemble des prestations s’évaluent à près de 62 millions de dollars/entreprise
technopark-050.jpg

Le Technopark vient de signer un partenariat avec Microsoft, IBM et Salesforce pour la promotion de l’entrepreneuriat innovant (Ph. L’Economiste)

Le Technopark est en plein repositionnement en termes d’accélération de la croissance des entreprises qu’il héberge. «Etant donné que les clients deviennent de plus en plus exigeants et leurs attentes de plus en plus importantes, nous assurons leur montée en compétence en leur ouvrant l’accès à des technologies de pointe», explique Lamiae Benmakhlouf, directrice générale de MITC (Moroccan Information Technopark Company), société gestionnaire des Technoparks de Casablanca, Rabat et Tanger.

Pour y arriver, l’incubateur développe des partenariats avec Microsoft, IBM et Salesforce. Cette collaboration a été officialisée lundi dernier au Technopark de Casablanca. Le partenariat a pour objectif d’ouvrir les plateformes de ces leaders mondiaux aux entreprises, start-up et PME évoluant dans ses murs, à titre gracieux (Globix pour IBM, Microsoft Bizspark, Cloud Salesforce…).

Ce qui va leur permettre d’être en contact avec des experts dédiés travaillant sur des technologies clés comme la blockchain, big data, cloud, systèmes cognitifs… Des technologies très importantes pour adresser les besoins imminents des clients de la manière la plus efficace et la plus innovante. Si ces entreprises devaient le faire toutes seules, elles devraient payer des milliers de dollars américains.

L’ensemble des prestations s’évaluent à près de 62 millions de dollars/entreprise. Soit des économies importantes en termes d’investissement R&D, formation... Sont éligibles à ce programme, les PME de moins de 3 ans d’activité, réalisant un chiffre d’affaires inférieur à 1 million de dollars américains (environ 10 millions de DH).

A travers cette convention, «des experts vont venir au Technopark répondre à des besoins spécifiques en termes de formation sur des technologies clés que les start-up et PME comptent développer», précise Lamiae Benmakhlouf. Ce qui permettra de monter en compétence en termes de maîtrise de ces technologies très recherchées par les grands donneurs d’ordre nationaux et internationaux et se repositionner sur ces marchés. A l’origine de cette convention, une enquête menée par les dirigeants du Technopark pour cerner les besoins de leurs locataires. A l’issue de l’enquête, l’accès à la technologie est ressorti de leurs besoins prioritaires.

Le Technopark compte 260 start-up et PME sur les trois sites (Casablanca, Rabat et Tanger). Près de 2.000 salariés d’une moyenne d’âge inférieure à 30 ans et plus de 10% du chiffre d’affaires TIC national (hors télécoms). A fin 2017, l’incubateur passera à plus de 330 entreprises avec le doublement des effectifs au Technopark de Tanger.

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc